Features

Yves Michel Fotso en colère : « J’ai gagné mon argent à la sueur de mon front »

yves_michel_fotso

Le principal accusé de l’affaire Camair ne comprend pas que ses accusateurs et les juges exigent qu’il rembourse l’argent détourné en espèces.  Yves Michel Fotso  était en colère le 17 juin dernier.  Le journal Le Jour dans son édition du lendemain, rapporte les propos que milliardaire détenu dans le cadre de plusieurs affaires de corruption, a tenu dans le cadre d’une l’audience du procès Camair.

Il ne comprend que ni ses accusateurs ni les juges du Tribunal criminel spécial (Tcs) refusent après sa condamnation pour détournement, d’accepter le remboursement en nature qu’il propose. «  (…) Pourquoi veut-on me priver de la possibilité qu’offre pourtant la loi du Tcs d’effectuer un remboursement en nature ? Ce n’est ni au parquet du Tcs ni aux avocats de l’Etat d’en décider. Laissez le ministre de la justice à qui cette demande a été soumise de décider tel que le prévoit la loi ».

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Cela dit, il demande  au juge Francis Claude Moukouri de « surseoir à l’instruction de cette affaire en attendant que  le ministre de la justice se prononce ». L’ancien administrateur directeur général de l’ex compagnie nationale aérienne Cameroon Airlines se défend de retarder la procédure enclenchée. Yves Michel Fotso rappelle aussi qu’il aurait pu payer le milliard et poussières dû à l’Etat du Cameroun si ses comptes n’avaient pas été bloqués. Il suggère au juge de les faire rouvrir : « vous n’avez même pas besoin de renvoyer cette audience. Il suffit de prendre une décision tout de suite pour lever le blocage de mes comptes. Ils veulent de l’argent, il y a de l’argent. Je ne suis pas obligé de dire ce qu’il y a dans mes comptes. J’ai gagné mon argent à la sueur de mon front ».

Robert Ndonkou  

Populaires cette semaine

To Top