Features

Yaoundé victime du mauvais temps : la brume sèche sévit

yaoundé-capital-du-cameroun-pasteur

Depuis quelque temps, les populations de Yaoundé sont confrontées au mauvais temps qui souffle dans la ville. Un vent frais et sec en plein mois de janvier. Ces caprices du climat, les populations de Yaoundé les vivent depuis le début de l’année.

« Nous sommes habitués à ce type de temps depuis le début de ce mois. Mais la matinée de vendredi dernier, le 9 janvier, a été particulièrement fraîche. La ville a été envahie par une gigantesque brume rendant la température plus froide que d’habitude », confie Jeanne Kemayo, mère de famille.

Effectuer une sortie est devenu un casse-tête chinois pour les habitants parce qu’il faut affronter le vent frais et sec. Dans les familles, l’on redoute ses effets négatifs sur le corps humain. Bon nombre d’habitants de Yaoundé présentent des peaux craquelées ou des lèvres fendillées. Une situation qui influence les habitudes cosmétiques et vestimentaires des uns et des autres. « J’ai dû rentrer chez moi samedi dernier pour me changer parce qu’il faisait tellement froid. Depuis, j’embaume mes lèvres pour atténuer les agressions du froid avec du menthol vendu à 125 F. En ce qui concerne ma peau, j’applique de la glycérine », confie Bernard K., cadre dans une entreprise de la place.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

C’est que le temps est quelque peu froid, avec des minima atteignant 13°C. Il a énormément venté pendant la matinée de samedi 10 janvier. Les données météorologiques pour ladite journée affichaient des vents à 28 Km/h. Hier dimanche, la brume sèche a marqué le début de la journée. L’observation de la journée par les services météo compétents présentait à 7h, un ciel couvert avec une température avoisinant 15°C et l’humidité relative à 35%. « C’est vraiment inhabituel. C’est généralement en décembre que nous observons de telles variations de climat. Cela s’explique avec l’harmattan qui sévit actuellement dans le Grand Nord. Ce qui entraînera d’ici peu un air poussiéreux », constate un observateur avisé.

Comme d’habitude, ces variations brusques de température ne se passent pas en douceur pour les enfants et les personnes âgées. Toux, rhume, bronchites et autres infections, se multiplient et constituent le principal motif de consultation dans les hôpitaux de la ville. « Ce temps entraîne beaucoup de courants d’air. Nous recommandons que les enfants soient maintenus au chaud. Ils doivent mettre pulls et chaussettes, même lorsqu’ils sont à la maison. Les nuits étant particulièrement froides, le même dispositif doit être maintenu et il faut veiller à ce que toutes les ouvertures soient fermées », conseille un pédiatre.

Assiatou NGAPOUT

Populaires cette semaine

To Top