Features

Yaoundé :L’ immeuble ministériel N°02 bientôt réhabilité

immeuble_ministeriel_n2_yaoundé

C’est l’information contenue dans un communiqué signé du ministre des Domaines, du Cadastre et des Affaires foncières. Plusieurs étudiants, documents en mains, attendent devant l’ascenseur, au 13ème niveau de l’ immeuble ministériel N°02. En cette matinée de mardi, (hier, ndlr), ils attendent, dans cet espace plongé dans le noir, d’entrer en possession de différents documents : équivalence du baccalauréat, relevés de notes du brevet de technicien supérieur (Bts), entre autres.

La pénombre n’est pas le seul problème qu’on peut observer dans cet immeuble de dix-huit étages, où sont logés plusieurs ministères de la République. Ainsi, les personnels du ministère de l’Enseignement supérieur (Minesup), du ministère de l’Environnement, de la Protection de la nature et du Développement durable (Minepded), du ministère des Forêts et de la Faune (Minefof), du ministère des Domaines, du Cadastre et des Affaires foncières (Mindcaf) sont confrontés au quotidien au phénomène de toilettes en panne. Le manque d’eau, des ascenseurs qui fonctionnent à contretemps sont également des manquements qu’il faut ajouter à la liste des problèmes que connaissent les agents d’État qui travaillent dans cet immeuble. On se souvient d’ailleurs qu’en avril 2012, «un incident électrique» avait cloué les ascenseurs au sol. Les usagers et employés des lieux n’ont pas eu d’autre choix que de monter les marches pour accéder à leurs bureaux ou services.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Le parking où alors ce qui doit servir de parking, n’est plus que l’ombre de lui-même. Malheur à celui qui s’y aventure tout seul. Situé au sous-sol, le lieu n’est pas éclairé. Impossible d’y voir quoi que ce soit. En saison des pluies, les eaux et la boue jonchent le sol. C’est un euphémisme que de dire que le bâtiment a besoin d’un coup de pinceau. D’ailleurs, un communiqué de la Mindcaf, Jacqueline Koung à Bessiké, publié hier dans le quotidien national Cameroon Tribune, a annoncé que le marché de la maîtrise d’œuvre des travaux de réhabilitation de l’ immeuble ministériel N°2 a été attribué à la Société d’études, de contrôles, de prévention et d’expertises (Ecope Sarl). Il s’agit d’un bureau d’ingénierie-conseil spécialisé en études techniques, économiques et financières des projets. Les contrôles techniques et industriels, la surveillance des travaux font également partie des prérogatives de cette société. En plus de ces prestations, cette dernière intervient dans la prévention incendie et les risques de panique, expertises diverses et le contrôle de conformité et de qualité pour le compte des compagnies d’assurances.

Des domaines d’intervention dont ils auront bien besoin pour réhabiliter cette bâtisse. Ce marché va coûter 34 millions 315 mille 142 Fcfa. Ecope dispose de trois mois pour livrer le chantier.

Nadine Guepi

Populaires cette semaine

To Top