Société

Yaoundé: Des coupures d’électricité sauvages enregistrées

Eneo-Cameroun-électricité-Yaoundé

La semaine qui s’achève n’a pas été de tout repos pour les habitants de bon nombre de quartiers de la ville de Yaoundé, privés d’électricité en journée aux heures de pointes comme dans la nuit, sans aucune explication. Durant trois heures environ Jeudi 19 Mars 2015, il n’y avait pas d’électricité dans les quartiers Manguiers, Elig Edzoa, Etoa Meki, une partie de Mballa II, Nkol Eton… bref, dans de nombreux quartiers de l’arrondissement de Yaoundé 1er.

Un jour plus tot, Mercredi 18 Mars, dans ce même arrondissement, le courant est parti à 16h pour ne revenir que vers 22h, sans que le moindre SMS, le moindre communiqué ou un moindre message soit parvenu aux populations ainsi sanctionnées sans raisons. Ce même mercredi, d’autres quartiers de la ville étaient privés d’électricité. L’on a certes remarqué de lourds travaux en cours depuis quelques jours comme à la nouvelle route Etoa Meki ou encore en face de l’hôtel de la Vallée à Mballa II où des techniciens manipulent de grosses sections de câble dans des tranchées creusées près des poteaux électriques, mais le consommateur voit ici ses droits bafoués, seulement une semaine après la célébration de la Journée mondiale du consommateur qui est clairement devenue le valet, tandis que les mastodontes comme Eneo et les autres entreprises, sont devenus des rois obèses.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Tout semble indiquer que l’entreprise Eneo est sur les traces de Aes Sonel qui brillait par des délestages sauvages et réguliers, mais surtout par une propension malsaine à rarement communiquer sur ces incidents qui handicapent lourdement la rentabilité des entreprises et le développement du pays vu les conséquences multiples inhérentes aux délestages pour les populations. Car non seulement les mêmes causes produisent les mêmes effets ; mais de plus, lors de la cession des actifs d’Aes Sonel à Actis, c’est la politique du «On prend les mêmes et on recommence» qui a prévalue. Concrètement donc, les mêmes personnes qui hier étaient incompétentes pour résoudre les problèmes de délestages ou communiquer de manière efficiente avec le consommateur à Aes Sonel sont également les mêmes  qui sont aujourd’hui assises derrière des bureaux ou sur le terrain.

Patrick Dongo

Populaires cette semaine

To Top