Features

Yaoundé aux couleurs de la fête de Tabaski

mouton-fete-tabaski

À deux jours de la célébration de l´Aid El Kebir, les lieux de vente de mouton se multiplient pour desservir les musulmans. Un tour dans la cité capitale laisse entrevoir des moutons parqués le long des carrefours. Au-delà des marchés habituels dont Huitième et Mvog-ada, des marchés de circonstance ont vu le jour depuis peu sur les grands axes et sur certains carrefours. Il s’agit entre autre des marchés de l’échangeur au lieu-dit « derrière combattant » et devant la grande mosquée de Tsinga.

À la création de ces marchés de circonstances, plusieurs raisons sont évoquées par les marchands et les acheteurs. « Cette année, il y a plus de moutons par rapport à l’année dernière » : avance Sally, vendeur à la mosquée de Tsinga. Aussi « avant il n’y avait pas plus de 3 vendeurs ici mais aujourd’hui nous sommes plus d’une dizaine » : renchérit-il Pour Ali Mohamed : « Il n’y »a pas assez de comptoirs dans les marchés et du fait de notre arrivée tardive à Yaoundé, nous n’avons pas pu y avoir de place ».

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

La disponibilité du pâturage des béliers constitue une autre raison, Hassan est un vendeur rencontré derrière le Palais polyvalent des sports de Yaoundé: « Cet endroit est favorable pour les animaux, il y’a de l’herbe contrairement au marché huitième où il faut en acheter pour les nourrir ».
Cet agrandissement des marchés de mouton est pour le plus grand plaisir des acheteurs parmi lesquels Hassan : « Je préfère venir ici pour ne pas me faire bousculer dans les grands marchés » argue-t-il.

Toutes les conditions sont donc réunies pour que tout musulman ayant les moyens puisse s’offrir le bélier pour satisfaire le sacrifice d’Ibrahim du lundi 12 septembre 2016. La Tabaski, appelé aussi Aid El Kebir, signifie littéralement « la grande fête». Elle est la fête la plus importante de l´islam après Aid El Fitr (la fête qui célèbre la fin du ramadan).

Cette appellation Tabaski de Aid Al Adha concerne uniquement les pays d´Afrique de l´Ouest et d´Afrique Centrale à majorité musulmane ou possédant une communauté musulmane significative. Dans le reste du monde, cette fête est connue généralement sous son nom arabe de Aid Al Adha.
Selon l´histoire, la Tabaski commémore l´asservissement d´Ibrahim (Abraham) à Dieu qui lui a ordonné de sacrifier son fils Ismaël.

Maimounatou Bourzaka

Populaires cette semaine

To Top