Features

Yaoundé: le chef d’escadron Emmanuel Ella Ella, dégaine son arme dans une boîte de nuit

A Yaoundé la capitale politique camerounaise, cette histoire continue à animer les conversations dans les gargotes et même les taxis. Les  faits se sont déroulés dans la nuit de samedi  à dimanche 05 octobre dernier. Eric, Gaston olivier et Tobie Alain, en se rendant à la Sanza night club(quartier Elig Essono) dans la soirée du samedi 04 octobre, ne se doutaient pas que des heures  plus tard, ils seraient victimes d’un bourreau de l’armée camerounaise à la gâchette facile.

Emmanuel Ella Ella chef d’escadron au quartier Général, puisqu’il s’agit de lui, n’a point apprécié  que ces jeunes venus se divertir, refusent de lui céder leurs places assises.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Manifestement habitué aux salamalecs, ce commandant de l’armée camerounaise est rentré dans une colère noire face au refus opposé par les jeunes gens. S’ensuit alors une altercation au cours de laquelle il empoigne le plus jeune(Eric), lui assène des coups violents. Non satisfait de cette démonstration barbare, monsieur Ella Ella s’en prend  ensuite à Tobie Alain, le menaçant de son arme et le rouant de  coups sous les yeux de nombreux  témoins craintifs. Selon plusieurs sources, ce ‘’Rambo du quartier général’’ est bien connu pour ses exploits barbares.

Tobie Alain français d’origine camerounaise, au Cameroun pour des vacances s’en sort avec plusieurs traumatismes. Encore sous le choc d’une telle barbarie, son avocat a déposé une plainte. Les services de l’ambassade de France ainsi que  des  organisations camerounaises de défense des droits et libertés du citoyen ont été saisis.

© Camer.be : Yolande Tankeu

Populaires cette semaine

To Top