Features

#Yaoundé: Insalubrités: Tsimi Evouna annonce de nouvelles casses

Gilbert-Tsimi-Evouna-radio
Le délégué du gouvernement de la Communauté urbaine de Yaoundé (CUY), Ebert Tsimi Evouna, a effectué une descente inopinée dans le centre-ville vendredi dernier. Une sortie qui lui a permis de toucher du doigt certaines réalités de la ville. Depuis les fêtes de fin d’année, par exemple, l’insalubrité et le désordre ont refait surface dans cette zone abritant le quartier administratif, deux grands marchés et différents commerces. De l’avis du délégué du gouvernement, ce laisser-aller a fait croire a. quelques personnes que tout leur est permis. «Je pense que les interventions qui ont existé doivent reprendre pour redonner au centre-ville sa beauté. L’ordre doit revenir», a déclaré Gilbert Tsimi Evouna. Mais avant de passer à la répression, le délégué du gouvernement a tenu à venir sensibiliser lui-même les commerçants et autres occupants.Derrière l’immeuble Shell spécifiquement, où des trafics de toutes sortes se sont développés, Gilbert Tsimi Evouna a ordonné que tout soit détruit. Appareils et autres objets dont la provenance est douteuse. L’accès est désormais prohibé. «C’est un parking pour les occupants de l’immeuble transformé en un centre d’affaires. Ici, on agresse et on viole», se plaint un riverain, encourageant l’action du délégué du gouvernement. Derrière la SGBC, c’est aussi un autre secteur d’affaires. Pour que l’ordre revienne, la CUY va signer un partenariat avec les propriétaires des lieux pour des parkings publics et l’aménagement des boutiques.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

La sensibilisation s’est également étendue au marché du Mfoundi. Hangar après hangar, le délégué s’est entretenu avec les vendeuses. Celles-ci ont égrené un chapelet de plaintes dont la complicité des agents de la CUY avec certains commerçants. «Ils laissent les gens occuper la chaussée moyennant 500 F chaque jour par personne», accuse une dame. Calme et attentif, Gilbert Tsimi Evouna a pris des notes et fait savoir que la situation dans laquelle se trouve le marché du Mfoundi est déplorable. Des instructions fermes ont été données au chef du service de l’hygiène pour que la propreté y redevienne une réalité.

Pour ce faire, une campagne de répression du désordre va être lancée. Elle s’étendra progressivement aux autres quartiers de la capitale. «Ce que nous faisons est dans l’intérêt général des habitants de Yaoundé. Certains l’ont compris», a constaté le délégué du gouvernement. Des équipes de permanence seront créées pour veiller au grain sept jours sur sept, car selon Gilbert Tsimi Evouna, les commerçants véreux réinvestissent souvent les chaussées et autres endroits interdits de commerce le week-end.


Yvette MBASSI-BIKELE 

Populaires cette semaine

To Top