Features

Washington pour la limitation des mandats présidentiels

Yaoundé-attentats-USA-Etats-Unis-Boko-haram-Cameroon

La limitation des mandats présidentiels constitue «un avantage démocratique», selon une tribune publiée mardi par l’ambassade des Etats-Unis au Cameroun. Sans faire clairement référence au pays d’accueil, le document présente la condition de président à vie comme «un titre qui sonne bien pour certains» alors que, pour la plupart des observateurs, la limitation du nombre de mandats est une bonne chose en ce sens qu’elle est «un garde-fou contre un pouvoir effréné».

Si les électeurs veulent reconduire dans ses fonctions le dirigeant au pouvoir, quitte à modifier la Constitution, la limitation des mandats va-t-elle à l’encontre de leur volonté, comme on l’entend dire parfois ? s’interroge ladite tribune.

Pour l’auteur, qui signe «ShareAmerica» sur le site internet de l’ambassade, «l’histoire prouve que la limitation des mandats renforce à long terme les institutions démocratiques» en ce sens qu’«elle contribue aussi à la passation pacifique du pouvoir».

En termes d’avantages à ce principe d’alternance, il constate que les candidats sortants risquent moins d’utiliser les institutions de l’État pour manipuler les élections, affaiblir l’autorité des autres pouvoirs du gouvernement et marginaliser leurs adversaires politiques, que les dirigeants se sentent davantage obligés de produire des résultats pour laisser un héritage positif à leur successeur.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

De plus, personne ne devient indispensable, quel que soit son pouvoir ou sa popularité, les transitions politiques se produisant à des intervalles réguliers et prévisibles, les partis rivaux n’ont pas vraiment de raison de recourir aux coups d’Etat ou à des moyens détournés pour renverser le système.

«La nécessité de renouveler le leadership encourage la montée d’une autre génération de dirigeants politiques, l’apport de sang neuf et la possibilité de changements de politiques.»

Cela peut sembler paradoxal, insiste l’appel, mais en empêchant un président populaire de rester à son poste, la limitation des mandats favorise une saine compétition entre les candidats, renforce les institutions ainsi que le processus démocratique.

L’on note que cette sortie médiatique intervient dans un contexte où les Etats-Unis restent particulièrement critiques vis-à-vis du Cameroun sur le terrain du respect des droits des homosexuels et de la gouvernance, tout comme ils ont fermement réagi à la modification constitutionnelle levant la limitation des mandats présidentiels

La Loi fondamentale a en effet été modifiée en février 2008, permettant la suppression de la limitation des mandats présidentiels qui étaient fixés à deux de 7 ans dans la Constitution de 1996.

© Source : APA

Populaires cette semaine

To Top