Société

Voyage présidentiel : Paul Biya est-il interdit de congé ?

president-camerounais-paul-biya-et-son

Les déplacements privés du chef de l’État occupent désormais la portion incongrue au sein d’une certaine opinion. Depuis le 1er mars, le président de la République et son épouse séjournent à l’étranger. Comme tout fonctionnaire, mieux tout travailleur, dans la pratique courante, le chef de l’État camerounais a lui aussi droit à des vacances. Autant il jouit d’un statut de personnalité publique, autant l’homme a droit à un repos annuel, peu importe le lieu.

Bien plus, malgré l’agitation menée par quelques compatriotes de la diaspora à la recherche d’un statut de réfugié politique et autres visas longs séjours, l’homme du 6 novembre, rapportent nos sources, peaufine sereinement d’importants dossiers de l’heure, l’insécurité aux frontières du Cameroun, notamment.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Vie privée.

Désormais, sous le prétexte de réclamer l’alternance dans leur pays, certains présidentiables –de pures fabrications de Paul Biya de surcroit- impatients et désormais hostiles à celui qui leur a tout donné, voient d’un mauvais œil, tous les séjours présidentiels à l’étranger.Quand certains activistes mal inspirés ne font pas du grabuge devant les hôtels, où séjourne d’habitude Paul Biya, c’est la presse française, parce que motivée (suivez notre regard), qui est mise à la remorque, pour évoquer les séjours très coûteux. Dans l’ensemble, ces agitateurs au couteau s’offusquent de ce que le chef de l’État prenne, comme tout travailleur, son congé. En juillet 2009, par exemple, la presse française avait trouvé à redire sur la retraite de Paul et Chantal Biya à La Baule, pour quelques semaines de décontraction.

Ne soyons donc pas surpris d’entendre dans les prochains jours, dire que le couple présidentiel qui, de source crédible, serait toujours à Genève, a quitté la Suisse pour la France. Pour apprendre plus tard, tout aussi grossièrement que Paul et Chantal Biya auraient quitté la Suisse, cette fois soit pour l’Allemagne, l’Angleterre, l’Italie, les États-Unis, le Brésil, l’Argentine, la Chine, le Japon ou encore l’Australie… Du n’importe quoi. Mentez, mentez toujours…Fantasmez, fantasmez toujours…

© La Météo : René Atangana

Populaires cette semaine

To Top