Features

Voyage en Afrique : l’’Union africaine vers la suppression du visa entre Etats

Voyage en Afrique : l’Union africaine vers la suppression du visa entre Etats Les populations africaines aiment le voyage. Elles visitent tant l’Afrique que les autres continents. La difficulté réelle à laquelle elles font face demeure celle de l’obtention du visa. De la demande à la délivrance, c’est une tonne de papiers à fournir et plusieurs étapes que le voyageur africain doit franchir pour se déplacer sur le même continent. Pourtant, faciliter les déplacements de l’africain en Afrique pourrait être d’un grand avantage pour le développement économique du continent. Si certains pays ont déjà compris cette hypothèse, il n’en est pas le cas pour de nombreux autres. Ce problème sera, semble-t-il, bientôt résolu avec la mise en circulation effective du passeport unique de l?Union africaine.

Les voyageurs africains auront donc un passeport unique pour se déplacer (sans visa) dans toute l’Afrique. Du moins, dans les Etats membres de l?Union africaine. Le lancement du document a eu lieu lors du sommet de l’Union en juillet dernier, à Kigali au Rwanda. Les premiers récipiendaires du sésame bleu sont les présidents du Tchad et celui du Rwanda. Jusque-là, des pays ont pris l’initiative de manière individuelle de supprimer les visas entre eux et d’autres pays de l’Afrique. C’est le cas de la Tunisie qui, dans l’optique de relancer son tourisme, a supprimé le visa d’entrée pour six pays d’Afrique que sont le Botswana, le Burkina Faso, la Centrafrique, le Zimbabwe et les deux Congo. L’idée d’élargissement de cette liberté à tout le continent aura un important impact sur la cohésion et le développement en Afrique. Avant l’application de la mesure à toutes les populations, les premiers bénéficiaires seront les chefs d’Etat et de gouvernement, les représentants permanents des Etats de l?Union africaine et les ministres des affaires étrangères.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Quel avantage du passeport unique pour le tourisme ?

Cette initiative apportera certainement un souffle nouveau au tourisme africain. La facilité de déplacement entre Etats africains sera d’un gain fort appréciable pour les villes et les sites touristiques. En levant cette barrière importante que constitue la demande de visa, la découverte de l’Afrique par l’Afrique sera désormais à portée de main. Les tracasseries causées par les demandes de visa ne constitueront plus un frein à la promotion du tourisme et de la culture africaine. Cela aidera à redynamiser les industries touristiques du continent. C’est d’ailleurs une occasion pour les acteurs du voyage et du tourisme tel que Jumia Travel d’accentuer leurs actions de promotion de la destination africaine et du tourisme local.

© Camer.be : Dominique Yao JUMIA

Populaires cette semaine

To Top