Features

Volte Face: John Begheni Ndeh valide l’élection de Tombi A Roko Sidiki

John Begheni Ndeh

Après avoir contesté la légalité des actes posés par le bureau exécutif de la Fédération camerounaise de football, suite à la décision rendue par la chambre de conciliation et d’arbitrage du Comité national olympique et sportif du Cameroun. Décision  annulant l’Assemblée générale de la FECAFOOT au cour de laquelle Tombi A Roko Sidiki avait été élue président de l’instance, l’ancien 1er vice président fait volte face.

Dans une interview accordée au quotidien Cameroon Tribune édition du lundi 23 novembre 2015, John Begheni Ndeh affirme qu’«après concertation avec certaines personnalités, le communiqué du Ministre Bidoung Mkpatt est légal et conforme à la loi».

A propos de la situation de Tombi A Roko Sidiki, «j’ai dit que le communiqué du Ministre des Sports et de l’Education Physique est conforme à la loi. Par conséquent, les actes posés par le président de la FECAFOOT et les membres de son bureau sont des actes légaux», précise t-il dans les colonnes du journal. Pour lui, «on ne peut plus contester les actes posés par le président de la FECAFOOT qui, à mon avis, devront désormais être considérés comme des actes légaux au sens de la loi».

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

A l’en croire, il est temps de tourner la page  et de penser à l’avenir du football.  «Avec les éclairages apportés par le communiqué du ministre des Sports et de l’Education Physique, il est nécessaire pour tous les acteurs du football de revoir leur position pour l’intérêt général du football et l’intérêt de notre pays», affirme John Begheni Ndeh.

En guise de rappel, suite à une requête déposée par le président de l’Etoile filante de Garoua, Abdouraman Hamadou, la Chambre de conciliation et d’arbitrage du Comité national olympique et sportif du Cameroun avait annulé le processus électoral à la FECAFOOT le 13 novembre 2015. Cinq jours plus tard, le Ministre des Sports et de l’Education Physique annulait à son tour cette décision de la CCA. Selon le Ministre Bidoung Mkpatt, la CCA était allée au-delà de ses compétences.

Sources : Cameroon-Info.Net 

Populaires cette semaine

To Top