Features

Voilà pourquoi on veut tuer Paul Biya

Intelligence-Paul-Biya-maires-présidentielle- Yayi Boni

En 2009 il refuse de prolonger les accords coloniaux avec la France alors que Fillon avait fait le déplacement pour l’occasion. 2011, il fait de la Chine le partenaire stratégique privilégié du Cameroun et lance les grandes réalisations.

En 2012 il inaugure la quasi totalité des projets structurants et boucle les financements des grands chantiers. Cette même année, il reçoit la visite d’Obiang Nguéma de la Guinée Équatoriale pour une réflexion sur l’avenir du FCFA. Aucune information n’est filtrée, mais ce qu’on sait par contre c’est que Paul Biya cherchait depuis les moyens pour contourner le trésor français notamment en stockant ses réserves d’Or plutôt a la BEAC, jusqu’au 25 Juin 2013, date a laquelle la France, usant son droit de veto a la BEAC, va décider de suspendre l’opération.

En 2013, dans un bras de fer houleux entre le Cameroun et les Etats-Unis, il réussira avec notre partenaire Chinois à mettre hors-jeu l’Américain Geovic qui depuis 2007 a gèle le projet d’extraction du plus gros gisement de Cobalt au monde, 50% de réserve mondiale. Il mettra en déroute la délégation de l’Union européenne venue plaider contre le projet de construction de l’autoroute Douala-Yaoundé octroyé a l’entreprise chinoise en refusant de les rencontrer.

Paul Biya va pousser vers la porte de sortie l’américain AES Sonel en créant une nouvelle entreprise publique qui sera chargée du transport et de la commercialisation de l’énergie électrique. Cette nouvelle société viendra donc briser ce monopole.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

A l’issue d’un autre bras de fer avec la multinationale américaine Heracles, l’entreprise doit investir 100 milliards FCFA durant la période transitoire qui est de 3 ans pour garder ces concessions. Du jamais vu dans les contrats agricoles qui généralement, sont des contrats de 50-99-100 ans .Pour preuve, ce même Heracles a rafle les contrats de 99 en Ethiopie au Malawi et ailleurs. Cet accord était donc la preuve que le Cameroun était devenu un pays souverain, ne reculant plus devant personne lorsque ses intérêts sont en jeu.

Apres les événements survenus au Nord Cameroun avec le scenario des 07 otages membres de la famille Moulin-Fournier, Paul Biya fera fait preuve de tact et de finesse dans la gestion de ce dossier provocateur pour le Cameroun. Heureusement, ayant vu venir le mal depuis 2011, en stratège clairvoyant, Paul Biya rapidement va envoyer son ministre des relations extérieur Moukoko Pierre rencontrer son homologue Russe Sergueï Lavrov pour la signature d’un accord de partenariat stratégique et militaire avec la Russie.
Ces accords seront suivis des livraisons d’appareils militaires, etc…

Aujourd’hui, c’est Hollande qui nous annonce la libération du prêtre Français enlevé le 13 novembre à Nguetchewé.
Meilleurs vœux mon président.
Albin Njilo

Populaires cette semaine

To Top