Features

Voici le rapport du Directeur de l’hôpital central de Yaoundé sur l’affaire du décès des quintuplés

patients-Accueil-Hôpital-Central-de-Yaounde

Une dizaine de jours après la mort tragique à Douala de Monique Koumatekel et les deux fœtus à terme qu’elle portait dans son vendre, un autre cas de décès des quintuplés à l’hôpital central de Yaoundé cristallise la colère au sein de l’opinion publique.

En réaction aux critiques acerbes contre le personnel de l’hôpital central de Yaoundé accusé de négligence, le Directeur de cette formation hospitalière de référence, a publié hier samedi 26 mars 2016, la note d’information ci-dessous. Il y dément toutes les accusations et affirme que Madame Nshi Honorine, la maman des enfants décédés, a bénéficié d’une prise en charge adéquate.

La Note d’information de l’Hopital Central
Photo: (c) HCY

Note d’information au sujet du décès de quintuples expulsés par Madame Nshi Honorine à la Maternité principale de l’Hôpital central de Yaoundé

Mme Nshi Honorine âgée de 30 ans, est une mère de deux enfants, habitant le quartier Carrière à Yaoundé.
Elle est adressée pour la première fois à notre hôpital le mardi 22 mars 2016 pour des douleurs de type contractions utérines évoluant depuis plus de 12 heures de temps sur une grossesse multiple (05 fœtus jusque-là ignorés) évoluant depuis 22 semaines et 04 jours (date des dernières règles : 15 octobre 2015 soit 5 mois de grossesse).

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Elle est prise en charge immédiatement et l’examen montre qu’elle est à dilatation complète. Il s’agissait d’un avortement inévitable tardif avec expulsion des fœtus dans l’heure suivante dont 01momifié pesant 200 gr ; un mort-né de 700 gr, et 03 gaspant à l’expulsion et décédant dans les 05 minutes suivantes, pesant respectivement 550 gr, 570 gr, et 650 gr.

Il faut noter que la maternité de l’hôpital central possède des couveuses permettant de mettre les enfants en sécurité avant tout transfert en néonatalogie (pédiatrie) qui est le service d’accueil final. Ces fœtus n’étaient pas viables.

Les corps ont été immédiatement remis à la famille contre décharge sur sa demande. Pendant les 48 heures de son hospitalisation, Mme Nshi a bénéficié de tous les soins nécessaires à son état et n’avons reçu aucune plainte de sa part.

En conclusion, Mme Nshi était porteuse d’une grossesse multiple, grossesse à haut risque, vue dans le cadre de l’urgence dans notre maternité. La prise en charge adéquate assurée par notre hôpital a permis de sauver la mère qui est bien portante et est rentrée dans sa famille le 24 mars 2016. Malheureusement les fœtus ne pouvaient survivre compte tenu de l’âge de la grossesse et de leur faible poids de naissance.

Tout en présentant ses condoléances à la famille, l’hôpital central reste à l’écoute des usagers et ne ménagera aucun effort pour améliorer ses prestations, l’accueille et les soins

Le Directeur de l’hôpital central de Yaoundé
Pr Pierre Joseph Fouda

Populaires cette semaine

To Top