Dossiers

Vie a deux : Pour ou contre la St Valentin ?

married-black-couple-hommes

Contrairement à ce que l’on pourrait imaginer, la Saint-Valentin n’est pas une fête inventée récemment par des commerçants soucieux de faire fructifier leur chiffre d’affaires. Les origines de la Saint Valentin remontent probablement à l’Antiquité et sont bien moins commerciales qu’il ne pourrait y paraître. Plusieurs hypothèses sont avancées… Neamoins, restons dans le « pour et contre » de sa celebration.

JE SUIS POUR…

Même si de nombreux consommateurs n’apprécient pas le côté commercial de l’événement, pour d’autres, la Saint Valentin est une fête importante, joyeuse et attendue. Elle est l’occasion de casser la routine, de sortir de l’ordinaire, de se rappeler qu’il est agréable d’être amoureux et de célébrer l’amour. La Saint Valentin donne aux amoureux l’occasion de mettre à l’honneur leur couple et l’amour qu’ils ressentent pour leur conjoint, de prendre du temps à deux, de faire plaisir à l’autre et de lui apporter quelques marques d’affection. Le 14 février, les loveshops, les magasins de lingerie, les restaurants et les fleuristes ne désemplissent pas.

Les amoureux s’écrivent des mots doux, s’offrent des bouquets de fleurs, s’échangent des cadeaux romantiques. Les plus prisés ? Le parfum et les bijoux qui sont synonymes de séduction et de passion. Les pendentifs coeur sécable ou double coeurs, les bagues de fiançailles et les alliances recueillent également beaucoup de succès auprès des consommateurs.

JE SUIS CONTRE…

Par contre, pour d’autres, la Saint Valentin est une corvée. Les allergiques à la fête des amoureux sont de plus en plus nombreux. Une étude mène par nous même au Centre de Recherche et d’Information de Ndjom-Essaman révèle que 80% des Bulu ne fêtent pas la Saint Valentin. C’est une fête bien trop commerciale, des blancs, des colons ! Pourquoi ne pas se focaliser dans notre vrai identité traditionnel et culturelle pour célébrer et fêter nos Saints à nous ?.

Il est vrai que la Saint Valentin s’apparente aujourd’hui souvent plus à un business de l’amour qu’à une célébration romantique et en ces temps de crise financière, les consommateurs estiment avoir autre chose à faire que dépenser leur argent dans des montages floraux et autres lingeries fines.

Je considere donc cette fête comme « la fête de la norme conjugale ». Je lui reproche de stigmatiser tous ceux dont la vie privée est différente. La fête de l’amour est un véritable crève-coeur pour les célibataires, qui ressentent encore plus la solitude ce jour là que de coutume. Je crois que bizarrement, c’est le jour de l’année durant lesquels tous les célibataires rêvent de trouver l’amour.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

EN SOCIOLOGIE

La Saint Valentin reposerait sur la culpabilité masculine. Dans un couple, les attentes de l’homme et de la femme sont différentes. Les femmes souhaitent une attention continuelle. Les hommes ne sont pas forcément contre, mais ils fonctionnent différemment. Ils savent donc qu’au fil du temps, ils créent une insatisfaction chez leur compagne. Pour eux, la Saint Valentin est une compensation symbolique. Une sorte de rattrapage. Ce jour-là, ils doivent être le prince charmant d’un jour. S’ils oublient la Saint Valentin, ils savent que ce sera une petite catastrophe, car pour la femme, l’oubli équivaut à une déclaration de désamour.

La femme attend donc un cadeau inhabituel et inattendu. Si l’homme offre à sa compagne un cadeau trop habituel (le traditionnel bouquet de fleurs qu’il lui offre depuis des années, par exemple), la femme considèrera son geste comme routinier et en viendra à se demander si l’amour qu’il lui porte n’est pas entrain de diminuer.
L’homme entre donc dans une spirale infernale : chaque année, il doit faire mieux.

DE CES FAITS DONC…

Il est un peu regrettable d’attendre le 14 février pour être attentionné envers son conjoint. Il est important de s’accorder régulièrement des moments à deux et d’entretenir la petite étincelle qui cimente le couple. Avec le rythme de vie effréné de la plupart des individus, la Saint Valentin est un moment qui permet de s’arrêter, de faire le point. Une occasion pour s’occuper de son couple un peu plus que de coutume, de s’échanger quelques mots doux et de passer du temps ensemble.

Cependant, fêter la Saint Valentin pour se conformer la norme n’a pas beaucoup de sens ; se sentir obligé d’exprimer son amour n’est certainement pas le sens premier de la fête des amoureux

Et puis, il est aussi possible de donner un sens plus spirituel à la fête des amoureux. L’Eglise Presbyterienne propose tres souvent des soirées sur le thème : Qu’est-ce qui fait grandir une relation de couple ? … Objectif de l’initiative ? Permettre aux amoureux de redécouvrir l’amour et de repousser la routine autour d’un repas festifs suivi de quelques animations ludiques .

Nous à Ndjom-Essaman, on est dabord amoureux de nous même. ‪#‎IloveNdjomEssaman‬

Daniel Eya

Populaires cette semaine

To Top