Actu'Vidéo

[ Vidéo ] Afrique Média appelle les populations a attaquer les soldats Francais et occidentaux au Cameroun

Afrique-média-Cameroun-Boko Haram-médias

Dans son émission « Débat panafricain » du 15 mars 2015, la chaine de télévision Afrique Média avec son équipe de base d’intervenants, vient de faire monter d’un cran son invective et sa rhétorique de la haine en appelant les populations camerounaises  à attaquer les soldats  français et occidentaux dans l’Extrême-Nord du pays.

Mais qui sera responsable des conséquences d’un tel appel s’il venait à être mis à exécution? Bien sûr, dans le but de manipuler des esprits pour susciter le soutien à des dirigeants à vie devenus, de manière spectaculaire, des « nationalistes », Afrique Média choisit explicitement de passer  sous silence tous les discours de monsieur Biya invitant les pays étrangers à l’assistance, à l’intervention dans la lutte contre Boko Haram ou ses rencontres diplomatiques à l’issue desquelles il se félicite de l’appui de pays occidentaux, etc. Après avoir auparavant affirmé que ce groupe « ne pouvait dépasser le Cameroun »…

Pas plus que cette chaine TV ne parle de la coopération militaire avec les occidentaux contre Boko Haram, de matériels, de renseignements fournis,  de la formation et de l’entrainement actuellement en cours de certaines armées africaines par les forces spéciales américaines dans la région sahélienne (programme Flintlock), etc. Si des soldats français ou autres sont chez nous, c’est bien à la demande ou avec l’accord de celui qu’on refuse de nommer ou qui est présenté comme la cible d’un complot international. Il doit bien y avoir un responsable qu’on protège. On préfère manipuler et envoyer des naïfs attaquer des militaires…

Que faudra-t-il faire pour que des camerounais et des africains comprennent que tous les pays du monde entier sont aujourd’hui confrontés  à un nouvel ennemi, un  nouveau fascisme, qu’est  le terrorisme djihadiste dont l’Occident  est la première cible? Bien sûr, pour achever de convaincre le nègre, Afrique Média apportera la « caution » du blanc, un certain Luc Michel, connu et spécialisé dans le racontar assez calme des bobards du style « Les attentats du 11 septembre n’ont pas existé ou étaient plutôt  un complot  de la CIA  qui avait demandé aux  juifs de rester chez eux… » . Et le nègre dira en chœur: « le blanc lui-même a parlé… »

Ils nous avaient déjà dit avoir vu des soldats blancs français combattant aux côtés de Boko Haram contre le Cameroun, ils nous avaient déjà habitués à la diffusion de la haine, à leur côté folklorique et burlesque. Tout se passe comme si le plus intelligent ou le plus intéressant de ces clowns doit être l’auteur de plus d’énormités ou d’accusations  et de pleurnicheries contre les blancs, la France, les USA, l’ONU, etc. On n’a pas besoin pour le développement de l’Afrique d’appeler au lynchage des défenseurs des droits de l’homme, encore moins de racisme ou de pensée unique, et surtout pas de ce type de divertissement-là.  L’Afrique sait identifier assez clairement tous ses adversaires et surtout le point de départ de ses combats.  Aujourd’hui, le mot « panafricanisme » est  devenu, hélas! synonyme d’idiotie… Qu’on est loin de la vision de tous les théoriciens du panafricanisme…

Mais de quel complexe souffrent-ils ces étranges « panafricains »? De quoi ont-ils donc si honte?  D’eux-mêmes? De l’Afrique? En refusant ouvertement d’assumer le lieu de production des émissions (les plateaux de Douala et de Yaoundé)? Pourquoi continuellement mentir, tromper les téléspectateurs avec des  numéros  téléphoniques américains quand on est basé au Cameroun? Ridicule et comique « panafricanisme ».

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Tout éventuel combat de l’Afrique ne se fera qu’en 2 temps: d’abord débarrasser l’Afrique de ses dirigeants illégitimes, gaspilleurs, corrompus et massacreurs qui se sont auto-disqualifiés. Toute démarche autre relève du vent, de l’imposture. N’en déplaise à  Henriette Ekwè, Anicet Ekane, Mboua Massock, Hubert Kamgang, et tous les autres « opposants » qui participent à cette vaste supercherie contre le peuple camerounais, africain.

Il n’y a pas de place ni de voie possible pour un combat contre le monde quand on n’a pas voix au chapitre et qu’on est combattu par celui qui est au pouvoir et qui lui, ne se soucie pas de rechercher ses soutiens partout dans le monde…

Que faudra-t-il faire pour que des camerounais et des africains comprennent que tous les pays du monde entier sont aujourd’hui confrontés  à un nouvel ennemi, un  nouveau fascisme, qu’est  le terrorisme djihadiste dont l’Occident  est la première cible? Bien sûr, pour achever de convaincre le nègre, Afrique Média apportera la « caution » du blanc, un certain Luc Michel, connu et spécialisé dans le racontar assez calme des bobards du style « Les attentats du 11 septembre n’ont pas existé ou étaient plutôt  un complot  de la CIA  qui avait demandé aux  juifs de rester chez eux… » . Et le nègre dira en chœur: « le blanc lui-même a parlé… »

Ils nous avaient déjà dit avoir vu des soldats blancs français combattant aux côtés de Boko Haram contre le Cameroun, ils nous avaient déjà habitués à la diffusion de la haine, à leur côté folklorique et burlesque. Tout se passe comme si le plus intelligent ou le plus intéressant de ces clowns doit être l’auteur de plus d’énormités ou d’accusations  et de pleurnicheries contre les blancs, la France, les USA, l’ONU, etc. On n’a pas besoin pour le développement de l’Afrique d’appeler au lynchage des défenseurs des droits de l’homme, encore moins de racisme ou de pensée unique, et surtout pas de ce type de divertissement-là.  L’Afrique sait identifier assez clairement tous ses adversaires et surtout le point de départ de ses combats.  Aujourd’hui, le mot « panafricanisme » est  devenu, hélas! synonyme d’idiotie… Qu’on est loin de la vision de tous les théoriciens du panafricanisme…

 Mais de quel complexe souffrent-ils ces étranges « panafricains »? De quoi ont-ils donc si honte?  D’eux-mêmes? De l’Afrique? En refusant ouvertement d’assumer le lieu de production des émissions (les plateaux de Douala et de Yaoundé)? Pourquoi continuellement mentir, tromper les téléspectateurs avec des  numéros  téléphoniques américains quand on est basé au Cameroun? Ridicule et comique « panafricanisme ».

Tout éventuel combat de l’Afrique ne se fera qu’en 2 temps: d’abord débarrasser l’Afrique de ses dirigeants illégitimes, gaspilleurs, corrompus et massacreurs qui se sont auto-disqualifiés. Toute démarche autre relève du vent, de l’imposture. N’en déplaise à  Henriette Ekwè, Anicet Ekane, Mboua Massock, Hubert Kamgang, et tous les autres « opposants » qui participent à cette vaste supercherie contre le peuple camerounais, africain.

Il n’y a pas de place ni de voie possible pour un combat contre le monde quand on n’a pas voix au chapitre et qu’on est combattu par celui qui est au pouvoir et qui lui, ne se soucie pas de rechercher ses soutiens partout dans le monde…

© ITONDE DIBOUA

Camer.be

Populaires cette semaine

To Top