Features

Université de Yaoundé I: Dix étudiants exclus de l’école doctorale

50_nh_yaounde2a_2012
Des étudiants de l’unité de formation doctorale en géosciences et applications de l’Université de Yaoundé I ont organisé une conférence de presse pendant laquelle, ils ont dénoncé le tripatouillage de la liste des candidats retenus. Selon l’un de ces étudiants, «il y a une grosse injustice autour de ces listes. Nous avons normalement déposé nos dossiers le 25 septembre 2013. Ils ont d’ailleurs reçu un avis favorable. Nous avons commencé les cours et c’est sur la base des recherches menées que nous avons été retenus. Rendu à ce stade, j’ai déjà dépensé près de 750.000 FCFA pour mes recherches à Yabassi».Un autre étudiant, visiblement abattu, précise que «le problème, c’est que le 6 janvier 2014, la première liste est sortie avec nos noms. Par la suite, le 30 janvier 2014, une seconde liste a été publiée. Puis, le 05 février 2014, un communiqué affiché interdit nos inscriptions et admissions en master II. Nous avons saisi le recteur de l’Université de Yaoundé I qui a parlé d’une erreur administrative». D’après les critères d’inscription, il faut avoir 12.4 de moyenne, avoir un encadreur et avoir fait un an en master. Une autre étudiante ajoute que «nous sommes passés sous ces conditions quand ils délibéraient pour l’admission à l’école doctorale.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

On n’aurait pas dû valider nos candidatures. Ils nous ont fait savoir au début que cette mesure ne touchait pas les anciens étudiants. Actuellement, j’ai déjà dépensé 400.000 F. CFA sur le terrain et le comble, c’est que certains étudiants sont sur la nouvelle liste alors qu’ils sont dans la même situation que nous».

Un membre de la commission d’inscription indique que l’erreur vient de l’école doctorale. Bien plus, un autre étudiant dit ne pas comprendre pourquoi cette mesure ne concerne que la filière géosciences et applications de la Faculté des sciences; en biologie animale, il n’y a pas de problème! Le chef de département a respecté les consignes. La deuxième liste contient surtout des étudiants qui viennent de Chine, «nous, fils des pauvres, avons aussi droit à cette filière. Nous demandons que la première liste soit validée car la loi n’est pas rétroactive. Nous sommes dix-huit et continuerons jusqu’au bout afin que nos doléances soient prises en compte» a-t-il tranché.

Le communiqué excluant ces étudiants est signé par Nicolas Gabriel Andjiga, le coordonnateur du Crfd/Stg. Dans ce communiqué, il est mentionné: «Nous regrettons pour le désagrément qui leur est causé par cet acte».


CJM

Populaires cette semaine

To Top