Features

Une vingtaine de Snacks Bars fermés à Yaoundé V

Le-Ministre-de-la-Santé-BIYA-brasserie-boissons

Violation de la réglementation: C’est le motif évoqué par Mamadi Mahamat, le sous-préfet de cet arrondissement

Faute du non-respect de la réglementation en vigueur sur les débits de boisson au Cameroun, 20 Snacks Bars ont été contraints de fermer leurs portes le week-end dernier. « Il s’agit de l’application du décret du 9 novembre 1990 fixant les conditions et les modalités d’exploitation des débits de boisson. Dans le même ordre d’idées, nous avons l’arrêté préfectoral du 02 avril 2009 rendant obligatoire l’aménagement des toilettes dans les débits de boisson et restaurants du département du Mfoundi. Quand vous prenez cet ensemble des mesures, vous vous rendez compte sur le terrain que, ces textes ne sont pas appliqués par les tenanciers de ces débits de boisson » explique Mamadi Mahamat dans le quotidien public.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Cette violation de la réglementation en vigueur englobe de nombreuses infractions. Notamment: la violation des heures d’ouverture et de clôture des débits de boisson ; les nuisances sonores ; l’absence de parkings, des vigiles ; des altercations à répétition entre individus, etc. « Il y a une catégorie qui ouvre de 6h à minuit. C’est-à-dire que, si on vient trouver qu’un bar doit fermer à minuit et qu’il ne l’a pas fait en continuant jusqu’à 2 h du matin, il va s’en dire qu’il a triché avec la loi. Il y a des tapages nocturnes dont se plaignent les riverains qui nous saisissent par des requêtes ou pétitions. Les véhicules sont garés en désordre causant l’encombrement de la voie publique. Il y a également des débits de boisson dans lesquels les bagarres sont déclenchées de façon récurrente » assène le sous-préfet.

Parmi les débits de boisson sanctionnés, certains tenanciers ont écopé de 30 jours, d’autres 60 jours, voire 90 jours pour le reste. Selon le sous-préfet, malgré cette fermeture, la sensibilisation et l’encadrement des propriétaires se poursuit.

Solange Amouga (Stg) avec Cameroon Tribune

Populaires cette semaine

To Top