Features

Une vingtaine de personnes, présumées membres de Boko Haram, auraient trouvé la mort en détention à la prison de Maroua

Boko-Haram-évadé-de-prisons-prisonniers-garde-à-vue-Batouri

Selon une source bien introduite à la Présidence de la République, 25 personnes présumées membres du groupe terroriste Boko Haram, seraient mortes en détention à la prison de Maroua, région de l’Extrême-Nord. La source qui révèle cette information, indique que les victimes comptaient parmi une soixantaine de personnes, présumées membres de la secte islamique d’origine nigériane arrêtées vers le Mayo Sava, un département du Cameroun proche du Nigéria.

«Ils étaient près de 57 tous dans une même cellule. Un matin, on a constaté que 25 n’étaient plus vivants» précise la source.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

A en croire notre source, le Gouvernement, par la voix de Issa Tchiroma, Ministre de la Communication, va faire une communication officielle afin d’apporter plus de précisions et d’explications autour de cette affaire.

Si elle est avérée, elle va sans doute donner du grain à moudre aux organisations de défense des droits de l’homme dont certaines ont récemment accusé le Cameroun et son armée d’exactions sur les civils et d’exécutions extrajudiciaires en marge de la guerre contre Boko Haram.

Adeline ATANGANA

Populaires cette semaine

To Top