Features

Une rupture du réseau de Camtel bloque l’accès à l’ Internet et au Ctphone

Internet-cybercafés

Depuis cette matinée du 18 mars 2015, il est impossible pour les abonnés de la Cameroon Telecommunications (Camtel) disposant d’une clé Internet de l’opérateur public des télécoms dans le pays, de se connecter. De même, les appels téléphoniques sur le réseau Ctphone (qui utilise la technologie CDMA), le téléphone fixe itinérant de Camtel, sont bloqués. Pour l’instant, seuls les abonnés au fixe non itinérant et ceux disposant de la connexion internet par ADSL peuvent téléphoner ou accéder à la toile.

Jusqu’ici, l’opérateur historique des télécoms au Cameroun, qui prépare le lancement de sa licence GSM, n’a donné aucune indication sur les raisons de ce blocage d’une partie de son réseau. Cependant, plusieurs techniciens de l’entreprise confirment qu’il «y a eu rupture du réseau». En clair, explicite un agent des services techniques de Camtel, «cela signifie qu’un équipement s’est déconnecté quelque part, ou alors simplement que la fibre optique s’est coupée. Les équipes travaillent dessus pour que tout rentre dans l’ordre».

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Selon des témoignages reçus de sources internes à l’entreprise, depuis le début de la journée, les téléphones des commerciaux de l’entreprise ne cessent de crépiter, les clients cherchant à comprendre les motifs du désagrément qu’ils subissent depuis ce matin. Plusieurs clients se sont d’ailleurs déportés dans les agences de l’opérateur, pour avoir le cœur net, certains clients disposant de clés internet ayant cru à un épuisement de leur crédit internet.

La semaine dernière, quelques perturbations ont également été observées sur le réseau des opérateurs de téléphonie mobile. Des désagréments qui ont cependant très rapidement été mis sur le compte de la migration vers la 3G, que les deux autres opérateurs que sont MTN et Orange (Nexttel avait déjà déployé cette technologie depuis le lancement de ses activités le 18 septembre 2014) ont désormais l’autorisation de déployer, respectivement depuis le 11 et le 13 mars derniers.

Investir Au Cameroun

Populaires cette semaine

To Top