Features

Une présumée sorcière aux arrêts à Mbang

sorcière

Monique Zanga, 46 ans,  accusé de s’être métamorphosée en serpent pour faire du mal. Une dizaine de victimes, dont trois décès déjà enregistrés. Une affaire de sorcellerie défraie la chronique dans la localité de Mbang, département de la Kadey. Monique Zanga, née le 1er mai 1969 à Batouri, réputée dans le coin comme une grande sorcière capable de se transformer en serpent avant de tuer, a été mise aux arrêts.

L’information a fait le tour de la ville. Il se raconte que cette dame de 46 ans se transformait en serpent, pour faire du mal. Après avoir mordu une personne, le serpent déguisé en homme disparaît, sans laisser des traces. Cette pratique s’est accrue, la semaine dernière. Elle aurait promis la mort des suites de morsure de serpent à plusieurs personnes.  La suspecte est accusé d’avoir déjà fait dix victimes, dont trois sont décédées après la morsure du serpent en question ; sept personnes ont été sauvées de justesse. Elles ont été conduites à l’hôpital de la SFID de Mbang.  Et grâce aux prières multiples et aux soins, leur vie n’est plus en danger.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Les éléments de la brigade de gendarmerie ont travaillé sur la base des renseignements et de dénonciations des personnes visées par la suspecte. Une fois arrêtée, la présumée  sorcière a été placée en garde à vue, dans une cellule de la brigade de gendarmerie de Mbang. Certes, sur la défensive, elle a nié les faits. Mais pourquoi fuir si l’on ne se reproche rien ? La suspecte est passée aux aveux complets.

Et selon les premières informations fiables, recoupées auprès des autorités sécuritaires de la région, d’autres personnes sont également impliquées dans cette pratique qui consiste à décimer et à nuire gravement au développement de la localité.  Les éléments de la brigade de gendarmerie poursuivent l’enquête qui permettra certainement de débusquer d’autres membres de ce réseau maléfique.

Pierre CHEMETE

Populaires cette semaine

To Top