Features

Une nouvelle menace sur le processus de normalisation de la Fécafoot

FIFA-Fécafoot-Joseph-Owona-Abdouraman-Hamadou

Les juges du Cnosc statuent le 17 septembre 2015 sur une grosse plainte d’Abdouraman Sur le terrain de la renaissance de la Fédération camerounaise de football, tout à l’air de bien aller.  Après les réunions de réconciliation chez le Premier ministre, chef du gouvernement, entre les principales factions qui se disputent le contrôle du futur bureau directeur de la Fécafoot, après l’adoption des nouveaux statuts et code électoral de la Fécafoot et de ses ligues décentralisées, l’on est entré de plain-pied dans le processus électoral depuis le 31 août 2015. Les élections ainsi entamées, s’achèvent en principe le 28 septembre 2015 par l’élection du président de la Fécafoot, successeur de Iya Mohammed.

Mais, ce calendrier pourrait connaitre une nouvelle perturbation. En effet, Abdouraman Hamadou Baba, l’un des farouches opposants aux dirigeants de la Fécafoot, a déposé auprès de la Chambre de conciliation et d’arbitrage (Cca) du Comité national olympique et sportif du Cameroun, «une requête en annulation des statuts de la Fécafoot adoptés le 05 août 2015».

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

«La FECAFOOT est une association de droit camerounais et en conséquence, ses statuts sont tenus de se conformer aux dispositions de loi 2011/018 du 15 juillet 2011 relative à l’organisation et à la promotion des activités physiques et sportives au Cameroun. Or, l’article 23 des statuts de la FECAFOOT adoptés le 05 août 2015 VIOLE l’article 32 de cette loi » explique Abdouraman. Relancé pour qu’il pointe un cas précis qui démontre le non respect de la loi de 2011, le plaignant fait savoir par exemple que «l’article 23 alinéa 2 (b) des statuts de la FECAFOOT adoptés le 05 août 2015 prévoient la présence des Corps des métiers au niveau des ligues régionales alors que l’article 32 alinéa 3 de la loi qui a définit ce que doit être une ligue territoriale indique qu’il n’y en a pas. Donc violation de la loi!!! » précise notre interlocuteur qui fait aussi savoir qu’il a également attaqué devant la CCA, le processus d’adoption des statuts des ligues régionales et des ligues départementales parce que « les assemblées convoquées ne sont pas légitimes tout comme les personnes qui les ont présidées» conclut-il.

Les audiences des deux dossiers sont prévues le 17 septembre 2015, soit onze jours avant la présidentielle à la Fécafoot. « Si j’obtiens gain de cause, on recommence tout à zéro!!! » avertit Abdouraman.

Adeline ATANGANA

Populaires cette semaine

To Top