Features

Une famille décimée par des ignames sauvages à Magba

La consommation de ces ignames a été fatale à Hamat et deux de ses enfants mardi dernier.

Les populations, encore en émoi dans l’arrondissement de Magba, département du Noun, essaient de comprendre le drame qui est arrivé. Le 23 mars dernier, Hamat, 55 ans, se rend au champ situé au niveau du barrage de la Mape, à la limite entre la région de l’Ouest et celle de l’Adamaoua. Il en ramène des ignames sauvages. Son épouse prépare le tubercule non sans émettre des doutes quant à sa fiabilité. Le chef de famille ne tient aucunement compte des doutes de sa moitié et consomme les ignames avec deux de ses trois enfants. L’épouse goûte à peine au tubercule ce soir-là.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Le lendemain 24 mars, l’un des enfants, Aboua, six ans, se plaint de douleurs et décède après avoir été conduit d’urgence au centre de santé de Mata. Hamat et le second fils qui reste pour l’instant non identifié, ressentent aussi des douleurs au ventre. Ils subiront le même sort le lendemain 25 mars au Centre médical d’arrondissement de Magba. L’épouse qui avait simplement goûté le tubercule est, elle, hospitalisée, mais sort indemne avec le bébé. La brigade de gendarmerie de Magba a ouvert une enquête pour vérifier si ces ignames sauvages étaient réellement à l’origine des décès. Les cérémonies funéraires, elles, continuent dans le village.

C.T

Populaires cette semaine

To Top