Features

Une explosion d’un kamikaze de Boko Haram fait 11 morts à Ndjamena ce lundi

Explosion-kamikaze-Boko-Haram-Ndjamena

Les policiers étaient en train de perquisitionner une maison où les adeptes de la secte nigériane fabriquaient des ceintures explosives. Ndjamena, la capitale tchadienne vient une fois de plus d’être frappé en plein cœur par les adeptes de la secte d’Aboubakar Shekau.

Des policiers tchadiens avaient repéré il y a quelques jours, une maison louée qui abritait une cellule de Boko Haram au quartier Diguel à Ndjamena. En voulant attraper les terroristes tôt ce lundi matin, les adeptes de la secte nigériane ont actionné leurs charges explosives, tuant cinq policiers, un informateur de la police et cinq combattants de Boko Haram.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Les policiers qui sont arrivés après l’explosion, ont trouvé une importante quantité d’explosifs de fabrication artisanale dans cette usine de fabrication d’engins explosifs de Boko Haram. Selon certaines sources, cette cellule de Boko Haram au Tchad préparerait plusieurs attentats kamikazes visant des cibles au sein de la capitale tchadienne, Ndjamena. L’opération de ce lundi matin qui a couté la vie à cinq policiers a permis aux forces de l’ordre tchadiennes de déjouer ces attentats.

Les explosifs de fabrication artisanale utilisés lors du double attentat du 15 Juin dernier au commissariat central de Ndjamena et à l’école de police avaient fait environ quarante morts dont plusieurs policiers. Depuis cette date, plusieurs suspects de la secte islamiste nigériane ont été mis aux arrêts à Ndjamena.

Peter KUM

Populaires cette semaine

To Top