Features

Une cinquantaine de tchadiens sans papiers expulsés du Cameroun

frontière-pont-tchad-tchadiens-cameroun-Camerounais

C’est une mesure préventive de lutte contre le terrorisme, selon les autorités. Une cinquantaine de tchadiens en situation irrégulière au Cameroun viennent d’être expulsés du Cameroun vers le Tchad. 30 tchadiens installés dans la ville frontalière de Kousseri et 17 autres dans la localité de Pété dans l’Extrême-Nord, ont été escortés à la frontière tchadienne par les forces de l’ordre camerounaises.

Cette expulsion des tchadiens est loin d’être un jeu de ping-pong entre le Cameroun et le Tchad. «Ce n’est pas une réponse à l’expulsion des camerounais du Tchad. Nous avons pris cette décision bien longtemps d’expulser tous les étrangers en situation irrégulière au Cameroun. Les tchadiens ne sont pas les seuls à être visés par cette mesure. C’est une mesure qui vise à lutter contre l’insécurité et surtout le terrorisme», explique un administrateur civil en fonction dans l’Extrême-Nord.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Cette opération qui a débuté dans la région de l’Extrême-Nord devrait se poursuivre dans les neuf autres régions du Cameroun.

Tous les pays de la sous-région ont pris des mesures sécuritaires particulières en prévention des attaques terroristes. Au Nigeria, les détecteurs des métaux ont été installés dans tous les marchés, écoles, gares routières, églises et mosquées. Le Tchad et le Cameroun terres d’accueil de plusieurs étrangers, ont opté pour l’expulsion des étrangers «sans papiers».

Peter KUM

Populaires cette semaine

To Top