Actu'Décalée

Une Camerounaise agressée et violée par 7 algériens

Marie Simone D, une Camerounaise âgée de 33 ans et mariée a été victime d’un viol collectif dans la ville d’Oran à l’ouest de l’Algérie. Un calvaire qu’elle n’a jamais imaginé vivre dans une localité fortement peuplé et où la religion musulmane est dominante.

La jeune femme est tombée dans une embuscade tendue par 7 jeunes Algériens qui l’ont brutalisé et violé à tour de rôle sans que personne ne prête attention à ses cris de détresse. Selon un responsable du Dossier Migration rattaché au syndicat National Autonome du Personnel de l’Administration Publique (SNAPAP), Fouad Hassan, la victime a été retrouvée dans un état très critique.

La victime comme le dénonce Fouad Hassan a été confrontée  au mépris du personnel des urgences du CHU d’Oran qui a refusé son hospitalisation en dépit du traumatisme et des séquelles causés par cette sauvage agression. En dépit de la souffrance du viol subie, la subsaharienne a été confrontée à la violence et au racisme des institutions de l’État.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

 Après l’indifférence du personnel soignant qui a refusé de lui délivrer le certificat d’un médecin-légiste ainsi que les prélèvements prouvant son agression, la victime et son conjoint ont été très mal accueilli à  la brigade de gendarmerie nationale de «Yaghmoracen. Après avoir été auditionné, les gendarmes leur ont demandé de renoncer aux poursuites judiciaires à cause de leur situation irrégulière sur le territoire algérien.

Fouad Hassan dénonce ce vide juridique qui prive aux migrants irréguliers de tous les droits et encourage l’impunité dont jouissent les délinquants qui s’en prennent aux migrants, surtout ceux des confessions chrétiennes.

Avec airdumboa.com

Sur le même thème : 

Populaires cette semaine

To Top