Features

Un Tchadien militant du parti d’Idriss Deby élu maire à Balangoua (extreme Nord Cameroun)

Originaire du Tchad voisin, M. Isseini Darkadre serait à la fois militant du Rdpc et président d’une section Mps du Lac, parti politique du président ldriss Deby Itno.

On ne le dira jamais assez, l’option prise par le Rassemblement démocratique du peuple camerounais(Rdpc), d’investir ses candidats aux municipales et législatives 2013, comme une grenade dégoupillée, éclate sur le visage déjà hideux du «parti du flambeau» incandescent. Malgré la vaine tentative de replâtrage lors de l’élection des maires, les plaies béantes, sont à mille lieues de se cicatriser, au grand dam des populations, qui continueront, comme d’ordinaire, à trinquer.

Le fait est loin d’être banal et mérite d’être souligné à grands traits. A l’Extrême-Nord, comme on aime à le dire trivialement, le Rdpc a fait fort. Selon des sources dignes de foi, dans le département du Logone et Chari, plus précisément dans la commune de Blangoua, l’ancien maire, de l’Union nationale pour la démocratie et le progrès (Undp), parti de la majorité présidentielle, a été éjecté en faveur, retenez votre souffle, d’un métèque venu du Tchad voisin, en la personne de Isseini Darkadre. Selon les mêmes sources, ledit maire «élu», contre arguments sonnants et trébuchants, aurait été propulsé comme premier magistrat municipal de cette commune, avec la complicité et l’aval du Sous-préfet de cette localité. Cet homme, qui a un pied au Tchad et au-Cameroun, fort de la porosité des frontières, aurait été également soutenu dans son assomption par un richissime homme d’affaires camerounais, qui répondrait au nom d’Ahmat-Tom.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

A la vérité, nos sources, précisent qu’Isseini Darkadre utiliserait, au gré des intérêts du moment, soit la nationalité du Pays de feu François Ngarta Tombalbaye, soit celle de la patrie d’Ahmadou Babatoura Ahidjo.

Au Tchad précisément, des sources chaudes indiquent qu’il est le président d’une section du Mouvement patriotique du Salut (Mps du Lac), la formation politique du président Idriss Deby Itno.

Pour parvenir à ses fins, le nouvel édile de la commune de Bangoua, militant de base du Rdpc «parti proche du pouvoir», se serait d’abord fait un bon bas de laine, histoire de graisser la pâtte à chaque étape du processus. La mayonnaise a pris. Le résultat est là, visible comme le nez sur un visage. M Isseini Darkadre à la double nationalité (il est plus camerounais que tchadien), est désormais le maire de la commune de Blangoua dans le Logone et Chari (Extrême-Nord). Voilà un exemple parmi tant d’autres qui illustre à suffire les dégâts causés par les investitures des candidats au Rdpc en prélude au Double Scrutin (municipales et législatives) du 30 septembre dernier. Nous ne sommes pas au bout des surprises et autres curiosités.

Sources: Le Soir

Populaires cette semaine

To Top