Features

Un sous-préfet interdit les réunions du RDPC

Biya-attroupement-des-militants-du-Rdpc-Zoétélé

Le renouvellement des organes de base du Rassemblement Démocratique du Peuple Camerounais (RDPC) joue les prolongations dans certaines unités administratives. Les élections sont passées, les résultats ont été publiés. Mais les querelles observées tout au long du processus sont loin d’être terminées.

C’est le cas dans le Diamaré-Centre 1. L’œil du Sahel rappelle ce 25 janvier 2016 que de ce côté, «les élections avaient été initialement annulées dans 14 sous-sections, le 11 décembre 2015, par Grégoire Owona, président de la commission régionale de suivi du renouvellement des organes de base du RDPC pour l’Extrême-Nord. Ce, suite à la requête, avec constat d’huissier, introduite par la sénatrice Julienne Djakaou».

Lesquels résultats consacraient «la victoire de Hamadou Hamidou, président sortant et maire de Maroua 1er, sur son challenger Hamadou Bouba. A l’OFRDPC, dame Hadja Zahra a été proclamée vainqueur alors qu’à l’OJRDPC, c’est la liste conduite par Bouba Adji qui a été validée» sans contestation aucune.

Contre toute attente, lesdits résultats ont été validés le 12 janvier 2016 par le secrétaire général du parti, Jean Nkuete. Se sentant lésés, les militants frustrés ont entrepris des réunions afin que la décision initiale d’annulation soit appliquée. Et c’est à ce niveau qu’intervient le sous-préfet de Maroua 1er.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Zoua Pascal a ainsi ordonné aux lamibé de Maroua et Meskine et aux lawans de Katoual, Dakar, Salak et Doursoungo: «Suite à la publication des résultats de l’élection des Bureaux des sections RDPC, OFRDPC ET OJRDPC dans le ressort de la Délégation permanente Régionale de l’Extrême-Nord, notamment dans les sections du Diamaré-Centre 1 par le journal «L’Action» du 12 janvier 2016, et en attendant l’arbitrage de la hiérarchie politique compétente par rapport aux divers problèmes qui auraient emmaillé les opérations de renouvellement des bureaux des organes de base du RDPC, j’ai l’honneur de vous demander de bien vouloir interdire toute réunion politique non autorisée et non déclarée».

Le journal souligne qu’«en attendant que la mesure soit levée, les militants Rdpc sont interdits de se retrouver dans l’arrondissement de Maroua 1er. La grogne ne résonne pas seulement dans la seule section du Diamaré-Centre 1».

Jean-Marie NKOUSSA

Populaires cette semaine

To Top