Actu'Décalée

Un soldat de la Garde présidentielle retrouvé pendu a Obala

Garde presidentielle - Cameroun

Le corps sans vie de Valérie Bevigna disparu depuis samedi dernier a été retrouvé dans une brousse à Obala. Valérie Bévigna n’est plus. Le corps sans vie de ce soldat de 25 ans, en service à la garde présidentielle, a été retrouvé pendu hier dans une broussaille à l’Obala, département de la Lekié.

Le décès de ce sous-officier a été confirmé hier par un membre de sa famille, que nous avons contacté. Mais les circonstances de la mort de ce sergent sont encore floues. Hier matin, les membres de sa famille sont passés dans la rédaction de votre journal pour se plaindre du fait qu’il n’avait pas de ses nouvelles depuis samedi. C’est toujours par eux que nous avons été informés autour de 15 heures que son corps a été retrouvé dans une broussaille Obala.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Le corps retrouvé  qui se trouvait déjà dans un état de décomposition a immédiatement été acheminé à Kribi pour l’enterrement. Certains collaborateurs de ce sergent que nous avons contacté hier pour en savoir plus n’ont pas voulu s’exprimer sur la question. Des sources familiales indiquent que le sous-officier vivait dans le camp de la garde présidentielle à Etoudi. Le sergent Valérie Bévigna est entré dans l’armée en 2007, il avait alors 18 ans.

Selon les informations recueillies, le sous-officier avait participé aux entraînements du 20 mai avant de disparaître samedi dernier. Il était en service dans la compagnie musicale de la garde présidentielle. L’une de ses soeurs explique qu’elle a causé pour la dernière fois au téléphone avec lui le jeudi 31 avril 2015. Ce décès intervient quelques semaines après celui de Willy Fouda, le fils du général Joseph Fouda. Une enquête a été ouverte.

LeJour Quotidien

Populaires cette semaine

To Top