Les riverains de Ndokayo, par Bétaré-Oya ont été sans pitié, pour un certain Patrick. Surpris en flagrant délit de kidnapping, le 2 octobre, le jeune homme âgé d’environ 30 ans, a été brûlé vif par les populations. La scène s’est déroulée à 10 kilomètres de la localité de Ndokayo. Selon les témoins, Patrick, redoutable preneur d’otages, a entrepris d’enlever un enfant. Avec pour seul but, de le livrer à des complices, tapis non loin de cette localité.

Lourdement armé, il réussit à s’introduire chez un certain, Ndomane, ciblé quelques jours plutôt. Son mode opératoire consiste à tirer en l’air, dans le seul but d’intimider la famille. Face à la menace, la famille a pris peur et laissé le bourreau perpétrer sa sale besogne. Après avoir traversé la porte, le père de famille, libéré, a poussé un cri de détresse. Et les riverains ont accouru.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

C’est ainsi que tout le village viendra à sa rescousse, pour la chasse à l’homme. Patrick sera rattrapé avec son « butin » et son arme artisanale. La justice populaire  sera alors appliquée. Le preneur d’otage s’est défendu qu’il opère avec trois complices. Il a révélé que son gang serait à leur troisième coup dans la localité. Certains éleveurs, ayant pris part à cette scène, ont également affirmé, avoir payé nombre de rançons pour retrouver leurs enfants.


C’est à la suite de ces déclarations, que des riverains, en colère, ont mis le feu au preneur d’otage. Le sous-préfet de Bétaré-Oya, Simon Etsil, joint au téléphone, appelle la vigilance des riverains, proscrit la justice populaire et conseille aux populations de saisir les forces de maintien de l’ordre en pareille situation.