Culture'Urbaine

Un portail web pour communiquer sur les prix des produits agricoles

portail-web-reseau-et-internet-logiciels-informatique

Le projet a  fait l’objet de la signature d’une convention, mercredi 12 août 2015 à Yaoundé, entre le ministère du Commerce et la Cameroon Télécommunications (Camtel). 

Le Cameroun va bientôt disposer d’un portail web agropastoral permettant aux consommateurs de s’informer sur les prix des produits agropastoraux, de les comparer, et de faire l’arbitrage. Le ministère du Commerce a signé mercredi une convention avec la Camtel pour la réalisation d’un portail dénommé « Camagri ».

Selon le journal « Cameroon Tribune » qui en fait mention dans son édition du jeudi 13 août 2015, le ministre du Commerce, Luc Magloire Mbarga Atangana s’est dit satisfait de la mise en place, par Camtel, d’un tel dispositif. Un projet « révolutionnaire », selon lui, qui va moderniser le secteur agricole et partant, l’économie du pays.

Le journal explique que concrètement, « le portail mettra en relation, les consommateurs, les producteurs, les opérateurs économiques, les institutions financières, les industries de transformation et les bailleurs de fonds, entre autres. Il offrira des  possibilités énormes aux acteurs du secteur, en termes d’informations, de services facilitant la communication, des échanges, de l’accès à l’information. Le portail va en quelque sorte, favoriser la communication intercommunautaire, connecter directement le producteur au marché. Il permettra aux paysans de s’informer sur les besoins du marché et de présenter ses offres ».

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Les produits disponibles dans les marchés, ainsi que leurs prix, seront mis en ligne à travers un système de collecte et de diffusion des informations fournies par les différents services du ministère du Commerce, et géré par une équipe technique du projet Camtel. Les consommateurs qui pourront désormais comparer les prix en ligne.

Autre avantage très important, souligne « Cameroon tribune », c’est un élément éthique et moderne qui va promouvoir le label Cameroun. Le système va induire toute la gouvernance. « Les prix étant déjà connus, tous les tripatouillages vont disparaître ». La durée de la mise en place du projet et la date de sa mise en ligne n’ont cependant pas été communiqués.

Onana N. Aaron

Populaires cette semaine

To Top