Features

Un peu plus d’eau pour Douala

robinet-eau-potable-Yaoundé-Water

Le Minee a visité hier la station de Yato II, qui fait passer la fourniture de la ville de 160 à 260 mille m3/jour.

Le ministre de l’Eau et de l’Energie était sur le site Yato II, peu après la sortie ouest de Douala, pour constater « la mise en production industrielle » – selon les termes d’un responsable technique – de cette nouvelle station de traitement, qui vient augmenter de 100 mille m3/jour la fourniture en eau potable pour la capitale économique. Douala passe ainsi de 160 à 260 mille m3/jour d’eau potable. Basile Atangana Kouna a fait le tour de l’extension visitant la salle de préparation des réactifs, la salle des filtres et la salle de refoulement, etc.

Le Minee et sa suite ont ensuite mis le cap sur le centre de captage voisin – à quelques minutes en voiture. Là, explique un technicien, trois pompes sont installées. Les deux qui fonctionnement pompent en tout 5000m3 d’eau par heure.

Le coût total du projet est de 65 milliards F, dont 55 milliards F pour la seconde phase. A l’œuvre, l’entreprise chinoise Cgcoc, dont Zeng Longhua, un des directeurs, relève : « Comme vous le voyez, nous sommes en fin de projet. Nous avons bénéficié de la haute impulsion du président de la République, et mené les travaux sous la conduite attentive du Minee. En cours de réalisation, nous avons aussi reçu divers appuis, de la part des autorités administratives, de la Camwater, de la Cde, etc. que nous tenons à remercier. »

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Après le tour du site, c’est un Minee satisfait qui s’est ensuite rendu sur le pont-tuyau construit sur le fleuve Wouri (à gauche en venant de Bonabéri) par la Cameroon Water Utilities Corporation. Constat, il est en train d’être peint. « Ce sont les finitions », indique un employé à la tenue maculée de gris clair. Là encore, le ministre Atangana Kouna a fait le tour du chantier et posé des questions aux responsables en place.

Dernière étape de la visite de travail du Minee à Douala hier, le château d’eau qui vient d’être achevé à quelques dizaines de mètres à peine du siège de la Camwater. Un ouvrage qui a fait lever bien des nez. Capacité, 1000m3. Toujours dans la phase II, deux autres châteaux d’eau ont été construits à Logbessou et à Nyalla, de 3000m3 chacun.

Disposer de plus d’eau potable, d’autres villes camerounaises pourraient connaître ce confort sous peu. « Nous avons commencé un projet similaire qui couvre 9 villes du Cameroun, dont quatre, Bafoussam, Bamenda, Kribi et Sangmelima constituent la phase I, démarrée le 1er octobre 2014 avec un ordre de service délivré par la Camwater », explique Zeng Longhua.

© Alliance NYOBIA |Cameroon Tribune

Populaires cette semaine

To Top