Features

Un nouveau né abandonné dans un hôpital à Douala

Cameroun-bébé-volé-Yaounde-Vanessa-nouveau-né-camer24

Chancelline Pecheri, la génitrice, reste introuvable depuis mardi 5 mai. Ses petits poings fermés, les yeux clos, la tête recouverte d’un bonnet de couleur blanche et vêtu d’un ensemble tricoté à la main, le nouveau né dort sur l’un des lits de la maternité du centre médical La Solidarité au quartier Bilonguè à Douala, capitale économique du Cameroun. « Oh quel petit ange, s’exclame un homme qui observe l’enfant dormir. Comment une maman peut-elle abandonner un si beau bébé ? ».

Impossible de trouver une réponse à sa question. Depuis mardi 5 mai, le centre médical La Solidarité est sans nouvelles de la mère de ce nouveau- né. « Elle est sortie ce jour aux environs de 10 h en nous disant qu’elle allait s’acheter un bout de pain à la boutique. Elle n’est plus revenue. Elle a abandonné son nouveau-né », se désole Sabine  Ngaleu,infirmière, encore  choquée par cet acte. En effet, dans la matinée du Lundi 4 mai, une jeune fille, se présentant sous le nom de Chancelline Pecheri, 21 ans, est arrivée au centre médical La Solidarité, en se tordant de douleurs.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

« Lorsque nous avons constaté qu’elle était enceinte, nous lui avons demandé de déposer la caution qui est de 10 000 F. Cfa. Elle n’avait même pas de vêtements pour cet enfant de 3 Kg venu au monde à 7 h 50 min », détaille une infirmière présente ce lundi-là. Après lui avoir administré les premiers soins, les responsables du centre réclament de l’argent. Chancelline leur fait alors comprendre que le père de « l’enfant arrive ».

Le lendemain mardi, elle s’enfuit du centre médical. « Nous  nourrissons cet enfant grâce à l’aide de nombreux samaritains », relate Sabine Ngaleu. Dans le couloir menant à la maternité, hommes et femmes accourent, pour voir ce nouveau-né qu’ils surnomment « Dieudonné ».

Josiane Kouagheu

Populaires cette semaine

To Top