Features

Un militaire poignarde mortellement un moto taximan

militaires_taximan

La situation est quasi insurrectionnelle depuis le début de ce dimanche après-midi, à Wum, département du mentchum ( Nord-Ouest). À l`origine, l`acte d`un élément hors de contrôle de l’armée, à l’endroit d`un citoyen désarmé, dans la petite localité Camerounaise de Wum, (Nord Ouest) partie anglophone du pays.

Selon des informations fournies à Koaci, par des sources sécuritaires et communautaires concordantes, pour une histoire de femme,, un militaire a poignardé un moto taximan qui est mort sur le champ.

Pris en chasse par les collègues de la victime, le militaire s`est réfugié dans un camp militaire, qui a été pris pour cible par les benskineurs ( appellation locale de conducteur de moto).

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Au bilan provisoire, le camp militaire a été incendié. Ainsi que deux véhicules militaires et des armes de guerre. Quatre civils ( des motos taximen), ont été blessés aux pieds, par des tirs des éléments de l`armée qui ripostaient, apprend-on.

À l`heure où nous écrivons, la situation reste délicate. Une réunion de crise se tient en ce moment entre autorités administratives, militaires et politiques.

Les exactions des éléments de l`armée à l`endroit des civils, font régulièrement la UNE des journaux locaux.

Notamment à Maroua dans la région de l`extrême-nord. Pour y mettre fin, le ministre de l la défense, a demandé aux militaires de ne plus se retrouver dans les bars aux heures du travail, en tenue.

Armand OUGOCK

Populaires cette semaine

To Top