Features

Un militaire froidement tué à Garoua-Boulaï

Concours-recrutement-militaires-cameroun-Bertoua-recrues-armée camerounaise

Le sergent-chef Godjé du BIM, a été abattu par des inconnus le 21 novembre dans un site minier de Mborguené.

Un groupe de malfrats lourdement armés a orchestré un braquage sur un site minier de la société chinoise Africa, basée à Mborguéné, village situé à une cinquantaine de kilomètres de Garoua-Boulaï, chef-lieu de l’arrondissement éponyme. Selon des sources concordantes, les bandits ont froidement abattu le sergent-chef Godje, qui assurait la sécurité sur le site. Ces malfrats ont emporté son arme.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Ce drame s’est produit le 21 novembre 2014 autour de 23 heures. Fonjou Kouéké, chauffeur employé de l’entreprise chinoise voulait donner l’alerte a aussi reçu une balle au niveau de la jambe gauche. Selon notre source ; « les assaillants qui se sont emparés de l’arme de service de leur victime, seraient également des hommes en tenues, si l’on s’en tient à la célérité de cette opération qui n’a durée que quelques minutes. Bien plus, les assaillants ont pris la peine de ramasser toutes les douilles de leurs cartouches question de brouiller toutes les pistes de l’enquête ». Ces bandits de grand chemin ont emporté les téléphones portables des ouvriers, de l’argent et une grande quantité d’or, non déterminés. Les mêmes sources affirment que « les assaillants en question s’exprimaient en Foufoulbé et en Sango ». Le corps de Godje, originaire de l’extrême- Nord, est actuellement à la morgue de l’hôpital régional de Bertoua. Et les assaillants sont encore en cavale.

 © Olivier LAMISSA |Cameroon Tribune

Populaires cette semaine

To Top