Features

Un Lycée de 5 milliards Fcfa offert par le #Koweit au #Cameroun

Examens_Dschang_baccalauréat-enseignants
L’enseignement secondaire à Yaoundé va bientôt accueillir un projet important. Le ministre de l’Economie, de la planification et de l’aménagement du territoire (Minepat) a en effet signé jeudi, 13 février 2014, un accord de prêt avec le directeur général adjoint du Fonds koweitien pour le développement économique arabe (Fkdea). Par cet accord, le Fonds koweitien s’engage à octroyer au Cameroun un prêt de 5,25 milliards Fcfa. L’argent est destiné au financement du projet de construction et d’équipement du lycée secondaire et professionnel à Ekounou, un quartier périphérique de Yaoundé.Selon les explications des deux signataires, ce projet permettra d’améliorer et de moderniser l’offre de formation technique et professionnelle en faveur des jeunes Camerounais à travers la construction des infrastructures adéquates et la dotation de l’établissement en équipement de pointe. Il s’agira également de développer le capital humain du Cameroun, condition sine qua non pour atteindre le statut de « nouveau pays industrialisé ». Ce qui passe nécessairement par la mise à la disposition du marché de l’emploi des cadres compétents.

D’autres projets en perspective

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

«Le projet financé ce jour va permettre de former les jeunes Camerounais, leur donner les meilleurs outils afin qu’ils puissent participer au développer de leur pays», a expliqué Emmanuel Nganou Djoumessi, le Minepat, à Hamad Sulaiman Hamad, Dga du Fonds koweitien. Pour le moment, l’on ignore quand est-ce que la construction du Lycée secondaire et professionnel d’Ekounou va commencer. Il est d’abord question, après la signature de la convention, d’aborder tous les aspects techniques pouvant permettre la mise à disposition des fonds tout comme ceux relatifs au projet lui-même.

Le Cameroun, bien entendu, attend encore des Koweitiens. Le Minepat a ainsi introduit quelques requêtes afin que le Fonds finance d’autres projets. Il s’agit, en l’occurrence du tronçon Olama – Kribi, sur la nouvelle route qui lie la ville balnéaire à la capitale camerounaise. L’on a aussi le Programme de développement de la filière laitière dans le pays. Et enfin, le projet de construction et d’équipement des infirmeries dans les établissements d’enseignement secondaire du Cameroun. Autant de projets qui, s’ils sont adoubés, vont augmenter l’enveloppe des interventions du Fonds koweitien dans le pays, notamment la construction en cours de démarrage de la route Sangmélima – Djoum dans la région du Sud pour un coût global de 4 milliards FCfa.

Alain NOAH AWANA

Populaires cette semaine

To Top