Features

Un kamikaze repoussé à l’entrée d’une école dans le Mayo-Oulo ( Extreme-Nord Cameroun )

boko-haram-tchad-terroriste-enfant

Il a été démasqué alors qu’il tentait de s’infiltrer au lycée Domou…Les élèves du lycée de Domou, dans l’arrondissement du Mayo-Oulo, département du Mayo Louti dans l’Extrême-Nord,  ont été sauvés grâce à leur propre vigilance. Le 7 décembre dernier, l’attention de certains élèves s’est portée sur un jeune homme étrange qui s’est avéré par la suite être un membre des ex-Boko Haram. Dans son édition du lundi 14 décembre 2015, L’Œil du Sahel revient sur les circonstances de cet évènement.         

«Un jeune kamikaze parti de Mobi, village du Nigeria frontalier à Domou, s’est déguisé en élève et a tenté d’accéder à cet établissement. Le caractère particulier de son accoutrement va attirer l’attention des élèves qui vont aussitôt alerter le proviseur. Ce dernier va à son tour informer les autorités administratives et les forces de maintien de l’ordre. Mais avant leur arrivée sur le terrain, il va mobiliser quelques gros bras pour essayer de neutraliser le jeune homme. Le kamikaze va fort opportunément prendre la fuite en direction du Nigeria et réussira à traverser la frontière, avant d’être rattrapé», relate le journal généralement bien informé à ce sujet.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

L’Œil Du Sahel note que « Cet incident survient alors qu’une semaine plus tôt, un tract en circulation dans la ville de Guider faisait état de l’imminence d’une attaque kamikaze dans un établissement scolaire de la ville ». Cela étant, à la sous-préfecture, on pense que qu’il « s’agissait en fait d’une diversion. Cette méthode nous a d’ailleurs paru un peu surprenante. De toutes les manières, des mesures spéciales ont été prises pour la sécurité ».

A en croire une autre source proche du dossier, «D’après les informations à notre disposition, nous pensons qu’il s’agit d’un jeune homme qui essayait de procéder au repérage des lieux pour une éventuelle attaque. Mais une chose est certaine, il s’agit bien d’un kamikaze nigérian. Le proviseur a été notifié des dispositions qu’il doit prendre avec l’ensemble de son personnel pour la sécurité. Tous les chefs d’établissement du département ont été également alertés et informés des dispositions sécuritaires à prendre, surtout en cette période où les fêtes de fin d’années approchent. La situation est maîtrisée à ce jour».

Jean-Marie Nkoussa

Populaires cette semaine

To Top