Features

Un général français reçu en audience jeudi par Paul Biya

général_soriano_audience_18.09.2014_full

Le général Francisco Soriano, qui commande les forces françaises basées au Gabon, a été reçu en audience jeudi par Paul Biya. En compagnie de Christine Robichon, ambassadeur de France au Cameroun, le général français Franscisco Soriano, Commandant des Forces françaises basées au Gabon, a été reçu en audience au Palais de l’Unité jeudi, 18 septembre 2014.

Au sortir de cet entretien de plus d’une heure avec le Chef de l’Etat, Christine Robichon, ambassadeur de France au Cameroun, prenant la parole en premier, a confié à la presse que l’échange a porté sur les défis sécuritaires auxquels le Cameroun est confronté en ce moment, et de l’appui qu’apporte la France pour faire face à cette situation: «Vous savez à quel point on est attaché à la sécurité du Cameroun. Nous sommes aux côtés du Cameroun et des pays de la région, face aux menaces que l’ensemble la région connait aujourd’hui», a-t-elle- affirmé.
Une sorte d’écho portée par l’ambassadeur à la suite d’un communiqué publié le 02 septembre 2014 afin de réfuter des informations soutenant que la France veut la déstabilisation du Cameroun.A la suite de Christine Robichon, le Général Soriano a déclaré que les problématiques sécuritaires connues ont constitué l’essentiel de l’entrevue avec le Président de la République, notamment la sécurité en République Centrafricaine, et dans la région du nord-Cameroun.S’agissant des solutions de sortie de crise envisagées par la France, le Général français a réitéré l’idée d’une solution régionale pour venir à bout de cette insécurité transfrontalière.
Le Cameroun a-t-il indiqué, l’une des cibles de cette insécurité, est un acteur majeur au sein de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique Centrale(CEEAC) et de la sous-région d’Afrique Centrale. A ce titre, il est appelé à jouer un rôle important dans la mise en œuvre de cette force régionale.Il convient de rappeler que lors de son dernier voyage en France au mois d’août dernier, à l’occasion de la commémoration du 70e anniversaire du débarquement de Provence, le Chef de l’Etat avait alors reçu à Paris, le ministre français de la Défense Jean -Yves Le Drian avec qui il a échangé sur les problèmes de sécurité en Afrique, dans un contexte de lutte contre la secte islamiste Boko Haram.Paul Biya était assisté à l’audience de ce jour du Chef d’Etat-Major particulier, le général de brigade aérienne Emmanuel Amougou et du Conseiller Spécial du Président de la République, le Contre-Amiral Joseph Fouda.

Populaires cette semaine

To Top