Features

Un exploitant minier tué pendant le week-end à Bétaré-Oya

balles-perdues-pistolet_armes-Yaoundé- Cameroun-États-Unis

Un exploitant minier tué pendant le week-end à Bétaré-Oya.Le drame s’est passé dans la société Cincam, dans la nuit du 2 novembre. Deux individus suspects sont interpellés. Les cinq autres courent encore.

Un groupe de braqueurs, constitués de sept individus, lourdement armés ont attaqué une exploitation minière au village Goyo, situé à une quarantaine de kilomètres de Bétaré-oya, chef-lieu de l’arrondissement éponyme. Ils ont tué le sieur Tcheng Bung Yang, la trentaine, de nationalité chinoise qui travaillait pour cette entreprise. Selon des sources concordantes, ce braquage s’est déroulé aux environs de 23 heures dans la nuit de samedi à dimanche. Les assaillants ont ciblé le site d’exploitation de l’entreprise chinoise, Chincam. « Lorsqu’ils sont arrivés, les ouvriers de cette entreprise était en train de se reposer.

Ils ont neutralisé tous les ouvriers et exigé de l’argent liquide, avant de vider les lieux », rapporte des sources policières. Selon les mêmes sources, on apprend que la victime a été tuée à bout portant par un fusil de fabrication artisanale. « L’exploitant a tenté de se battre à l’aide d’une machette, mais les assaillants étaient armés et nombreux. Ils l’ont abattu, avant de disparaître », explique le sous-préfet de Bétaré-Oya, Simon Ghislain Etsil.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Après cette attaque, les forces de l’ordre et de sécurité, sous la houlette du commandant de compagnie de gendarmerie du Lom et Djerem, ont engagé la chasse à l’homme. la descente dans le village de Goyo au lendemain des faits a permis de mettre le grappin sur deux individus suspects dont l’un est un natif du village Goyo, le nommé Yakouba Doua et l’autre s’appelle Banda. Les deux suspects sont passés aux aveux complets, en dénonçant leurs cinq complices qui ont réussi à prendre le large.

Et la communauté chinoise de Bétaré-Oya, si durement éprouvée, s’est rassemblée le 3 novembre à l’esplanade de la sous-préfecture, pour faire le deuil de leurs compatriotes. Le sous-préfet, Simon Ghislain Etsil, leur a adressé les condoléances du gouvernement et réitéré les principes de sécurité dont ils doivent faire preuve, en s’attachant les services de sécurité, lorsqu’ils exploitent des sites miniers. « Nous avons toujours exhorté les exploitants miniers à solliciter une escorte permanente », rappelle le sous-préfet de Bétaré-Oya. En concluant que la sérénité est de retour dans la cité aurifère.

Olivier LAMISSA KAIKAI

Populaires cette semaine

To Top