Actu'Décalée

Un corps en décomposition retrouvé devant la maison du parti de Mbalmayo

Ngaoundéré-mort-corps-morgue

La découverte a été faite le jeudi 16 juillet dernier par un jeune « vacancier » recruté par la commune de Mbalmayo pour des travaux d’intérêt général. Jeudi dernier, les habitants du chef-lieu du département du Nyong et So’o ont vécu une matinée assez trouble. Pour cause, un corps en état de décomposition avancé a été découvert en face de la maison du parti du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (RDPC) parti au pouvoir au Cameroun.

C’est le jeune « vacancier » Armel Essomba qui a fait la découverte macabre au moment où il défrichait, comme chaque matin depuis le début du mois de juillet, dans le cadre de son stage de vacance à la commune. Le jeune élève a raconté au reporter de la radio nationale, la CRTV, qu’il a d’abord aperçu les pieds. Il a cru qu’il s’agissait d’un fou qui s’était allongé dans la touffe d’herbe. En se rapprochant, il a pu se rendre compte que le corps n’avait plus de tête. C’est alors qu’il fait appel au chef du groupe qui par la suite a alerté les services de sécurité de la ville.
Une source policière proche du dossier a révélé que cette découverte peut être liée à l’insécurité galopante que connait la ville depuis le début de l’année. La source révèle qu’en mars dernier, un malfrat a été abattu et deux autres ont été appréhendés alors que la petite bande s’apprêtait à vandaliser l’agence Express Union de la ville à l’aide de pinces « monseigneur » et une hache. Le bandit abattu à été identifié par le commissaire de police comme étant l’auteur de l’assassinat d’un jeune de la ville au mois de décembre 2014 pendant les fêtes de fin d’année.
Le préfet du Nyong-et-So’o, Djikdent Emmanuel Mariel, et le procureur de la république sont descendus sur les lieux. Après les constats d’usage, le corps a été remis à la mairie de Mbalmayo pour inhumation. Une enquête a été ouverte pour élucider les causes de ce drame. Ceci d’autant plus qu’à quelques mètres du corps en décomposition a été retrouvé la carte nationale d’identité d’une dame. Une piste peut-être.

Populaires cette semaine

To Top