Features

Un conseiller du premier ministre livre le ministre de la communication

François WAKATA BOLVINE accuse le ministre Issa Tchiroma Bakary de pousser « le Cameroun droit vers un mur.. » dans le cadre le CAM-DT. Lire l’intégralité de la correspondance adressée au journaliste Jean Vincent Tchienehom qu’Alwildahinfos a réussi à obtenir copie.

Monsieur Tchienehom, Je me permets de vous écrire en ma qualité de Coordonnateur de l’unité technique opérationnelle du CAM-DTV, suite à votre réaction par mail au hold up (je pèse bien mes mots) que le MINCOM a fait hier à l’Assemblée nationale, pour vous dire que je partage votre analyse pour l’essentiel. Ajouter un alinéa (à l’article 25) en plénière à l’Assemblée, à l’insu de l’ensemble des parties prenantes est un acte inqualifiable…

Par ailleurs, il serait bon de faire savoir que le CAM-DTV est en désaccord total et persistant avec tout ce que le MINCOM dit ou entreprend et qui est en contradiction avec la volonté du gouvernement, tel que précisée dans le document de stratégie de migration au numérique, adopté en septembre 2012, avec M. Tchiroma comme Vice-président du CAM-DTV. Vous-même avez fort opportunément relevé ses contradictions et je peux vous garantir qu’il y en a des tonnes…

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Dois-je préciser que cette stratégie a fait l’objet d’un consensus entre l’ensemble des parties prenantes (départements ministériels, CAMTEL, ANTIC, ART, ARMP, CNC, CRTV, Représentants des opérateurs de télévision (Canal2 et STV), Représentants des associations de téléspectateurs, etc. Si je ne dis rien, vous vous doutez bien que c’est en raison de ma position de conseiller du Premier Ministre. Obligation de réserve… Mais il serait bon que l’opinion sache que le Cameroun va droit vers un mur… Et ce n’est pas le fait du CAM-DTV, mais de  la volonté d’un seul  homme : Issa Tchiroma. Bonne réception.


F. Wakata

 Nestor Nga Etoga

Populaires cette semaine

To Top