Gossips

Un chef traditionnel est mort en pleins ébats sexuels a Deido

nigerianoel

Et pour cause, un homme de 48 ans y a trouvé la mort. Le corps sans vie a été découvert au petit matin dans la chambre qu’il avait prise vendredi soir en compagnie d’une dame. C’est justement cette dame, prénommée Miléna, qui donne l’alerte toute affolée au niveau de la réception de l’hôtel. Le secours est arrivé malheureusement en retard, la victime avait déjà rendu l’âme. Interrogée sur ce qui est advenu à son compagnon, la jeune dame âgée d’une trentaine d’année, aurait affirmé que le défunt a été pris d’un malaise sur le lit alors qu’elle se trouvait sous la douche après une partie de plaisir.Mis au parfum de la triste nouvelle, les deux épouses de la victime et ses enfants ont débarqué tout furieux sur le lieu du drame. Ils ont tenté en vain d’avoir la peau de celle sur qui le défunt a passé ses dernières heures sur terre. Elle n’a eu la vie sauve que grâce à l’intervention de la police. Elle est en ce moment en garde à vue dans les locaux de la police judiciaire à Bonanjo, le quartier administratif de Douala. Les premiers éléments de l’enquête ouverte par la police, révèlent que l’homme décédé (dont nous ne rendons pas public son identité pour certaines raisons) est chef de troisième degré d’un village dans le regroupement Fongo-ndeng , département de la Menoua, région de l’Ouest.Cette d’histoire d’homme qui meurt en très bonne compagnie dans une chambre d’hôtel, est récurrente dans la capitale économique du Cameroun. Si le cas survenu la nuit dernière à Deïdo est le premier que la police enregistre pour le compte de cette nouvelle année 2014, l’année dernière, une source policière nous a révélé qu’une quinzaine d’accident de ce genre sont survenus dans la seule ville de Douala.

Et pour cause, un homme de 48 ans y a trouvé la mort. Le corps sans vie a été découvert au petit matin dans la chambre qu’il avait prise vendredi soir en compagnie d’une dame. C’est justement cette dame, prénommée Miléna, qui donne l’alerte toute affolée au niveau de la réception de l’hôtel. Le secours est arrivé malheureusement en retard, la victime avait déjà rendu l’âme.

Interrogée sur ce qui est advenu à son compagnon, la jeune dame âgée d’une trentaine d’année, aurait affirmé que le défunt a été pris d’un malaise sur le lit alors qu’elle se trouvait sous la douche après une partie de plaisir.Mis au parfum de la triste nouvelle, les deux épouses de la victime et ses enfants ont débarqué tout furieux sur le lieu du drame. Ils ont tenté en vain d’avoir la peau de celle sur qui le défunt a passé ses dernières heures sur terre.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Elle n’a eu la vie sauve que grâce à l’intervention de la police. Elle est en ce moment en garde à vue dans les locaux de la police judiciaire à Bonanjo, le quartier administratif de Douala. Les premiers éléments de l’enquête ouverte par la police, révèlent que l’homme décédé (dont nous ne rendons pas public son identité pour certaines raisons) est chef de troisième degré d’un village dans le regroupement Fongo-ndeng , département de la Menoua, région de l’Ouest.Cette d’histoire d’homme qui meurt en très bonne compagnie dans une chambre d’hôtel, est récurrente dans la capitale économique du Cameroun.

Si le cas survenu la nuit dernière à Deïdo est le premier que la police enregistre pour le compte de cette nouvelle année 2014, l’année dernière, une source policière nous a révélé qu’une quinzaine d’accident de ce genre sont survenus dans la seule ville de Douala.

Adeline Atangana

Populaires cette semaine

To Top