Features

Un Boko Haram infiltré et capturé au Camp de Minawao dévoile les plans de la secte

boko-haram-prisoner

Ce mercredi 13 mai 2015, un membre de la secte terroriste Boko Haram a profité d’une brêche dans le dispositif sécuritaire du camp de Minawao dans la région de l’Extrême-Nord, pour s’y infiltrer en prélude à une opération armée que prépare son groupe terroriste.

Interpellé après dénonciation des réfugiés qui l’ont identifié comme étant un chauffeur au service de Boko Haram, ledit terroriste était en possession d’une arme de guerre démontée et soigneusement « dissimulée dans un sac lors de la descente des forces de sécurité sur le site » comme l’a confié une source sécuritaire jointe au téléphone sous couvert d’anonymat par l’agence de presse Xinhua.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Son exploitation a permis d’être au courant d’une attaque que préparerait le groupe terroriste à Minawao, site abritant des dizaines de milliers de réfugiés nigérians en majorité, et surveillé par seulement un vingtaine d’éléments du Bataillon d’Intervention Rapide (BIR)… .

Le camp de réfugiés de Minawao, situé dans l’arrondissement de Mokolo, proche de la frontière nigériane, est le plus important camp de réfugiés en territoire camerounais avec une population estimée d’après le dernier recensement à 45 000 réfugiés quasiment tous nigérians.

Placé sous l’administration du Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) et des autorités camerounaises, le camp de Minawao pour être mieux sécurisé d’après une source sécuritaire proche de Xinhua, aurait besoin d’environ 130 soldats.

Patrick Dongo

Populaires cette semaine

To Top