Features

Un berger enlevé par des coupeurs de route

Maroua-Viettel-coupeurs de route

Ses ravisseurs réclament 15 millions de rançon. Depuis le samedi 30 août 2014, le Bataillon d’intervention rapide (Bir), la Brigade d’Infanterie Motorisée (Brim), la gendarmerie nationale ainsi que la police sont à la recherche d’Alhaji Hamadou, éleveur à Belel dans la Vina. Egalement boutiquier dans cette ville, il a été enlevé dans le département du Mayo Rey, plus précisément dans le village Hosséré Nandoko, à 25 km de la ville de Bélel par des coupeurs de route.

Cet enlèvement a eu lieu le 30 août dernier aux environs de 15h. «Son ancien berger étant en congé, Alhadji Hamadou avait pris rendez-vous avec son nouveau berger dans un endroit précis dans la brousse. Lorsqu’il est arrivé, il n’a pas trouvé le berger sur le lieu indiqué. Il s’est mis à le chercher», indique notre source. Laquelle poursuit : «arrivé à un endroit, il a aperçu son nouveau berger ligoté.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Lorsqu’il s’est rapproché pour le libérer, les coupeurs de route ont surgi, et l’ont amené. Mais avant de partir, ils ont pris le soin de libérer le berger». Les ravisseurs d’Alhadji Hamadou exigent la somme de 15 millions Fcfa pour sa libération. «Nous organisons des patrouilles avec toutes les forces de maintien de l’ordre sans exception, afin qu’Alhadji Hamadou soit libéré sans que le moindre franc ne soit déboursé», rassure une source administrative.

Ce nouvel enlèvement vient réveiller le problème lié au phénomène des coupeurs de route qui avaient déjà pris du recul depuis un certain temps dans la région de l’Adamaoua. La proximité de cette localité avec la République centrafricaine et avec la situation qui prévaut dans ce pays voisin, les populations camerounaises vivant dans ces zones frontalières, la peur au ventre.

© L’Oeil du Sahel : FRANCIS EBOA

Populaires cette semaine

To Top