Features

Tsimi Evouna dans le viseur des « manipulateurs »

délégué-du-gouvernement-Yaoundé-Tsimi-Evouna-tribunal-agents

Un document qui ressemble à un tract circule depuis quelques temps dans des salles de rédaction, faisant état de manœuvres secrètes du délégué du gouvernement pour positionner le député du Mfoundi II au sein du prochain gouvernement.

«Cette histoire est vraiment risible. Alors que Tsimi Evouna lui-même se bat des pieds et des mains pour faire partie du gouvernement, c’est plutôt lui qui propose quelqu’un. », s’indigne un observateur. Et de chuter : «Il faut qu’on laisse Paul Éric Djomgoué tranquille. Que les gens qui jettent les peaux de banane  à d’autres aillent voir ailleurs. Si l’on veut opposer le délégué du gouvernement à ses frères du Mfoundi, il faut des stratégies bien huilées, et non celle-là.»

En effet, c’est un grand classique que nous livre le document qui parcourt, depuis des semaines, certains milieux de Yaoundé. Dans ledit document, le délégué du gouvernement auprès de la Communauté urbaine de Yaoundé est accusé de tout mettre en œuvre pour que  Paul Éric Djomgoué, député du Mfoundi II et originaire de la région de l’Ouest, fasse partie du gouvernement à venir.

D’après cette missive, le lien entre Gilbert Tsimi Evouna et le parlementaire obéirait à deux concepts sociaux : mettre en place une stratégie pour écraser des natifs du Mfoundi à savoir : André Mama Fouda, ministre de la Santé publique ; Laurent Serge Etoundi Ngoa, ministre des Petites et moyennes entreprises, de l’artisanat et de l’Économie sociale; Philippe Mbarga Mboa, ministre chargé de Missions à la présidence de la République…

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Autant de dignitaires du régime enracinés dans les instances de la République. Pour les auteurs de ce brulot nauséeux, l’homme d’affaires et opérateur économique ne cesse de se faire entendre et voir, avec le précieux coup de pouce d’un certain nombre de médias acquis à sa cause pour l’accompagner dans cette aventure politique. Le fameux document ne s’arrête pas là. Il indique que le député n’hésite pas à offrir des dons aux écoles et centres de santé de la circonscription de Yaoundé II, sans oublier l’organisation de marches de protestation contre Boko Haram et aux manœuvres supposées de soutien au chef de l’État.

Seulement, pour qui connaît le premier magistrat du siège des institutions et davantage l’honorable Djomgoué, tout ceci ressemble plus à de l’intox qu’à la vérité. Une autre opinion soutient par contre que le super maire de la capitale est bien capable de perpétrer ce genre de coup, faire de son affidé Paul Eric Djpmgoué, ministre au détriment d’un fils du Mfoundi. Et que le député en question, au-delà du saupoudrage habituel à l’endroit des populations de Yaoundé II, n’a en réalité jamais posé un acte concret pour le Mfoundi de qui il a pourtant tout reçu. Et de nombreux observateurs de se demander s’il y a  en réalité dans le Mfoundi, une personnalité aujourd’hui, capable d’influencer les choix de Paul Biya.

Yves Marc Kamdoum

Populaires cette semaine

To Top