Actu'Décalée

Trois enfants morts par noyade à Lagdo

élèves_noyade_riviere_chavirement_enfants_fleuve_Bénoué

Ils se sont rendus au barrage pour se baigner. Les familles de Yonki Jacques et de Sani Ngoma à Lagdo, sont inconsolables. Le 17 juillet 2015, trois de leurs enfants ont trouvé la mort, en allant prendre leur bain dans un cours d’eau.

Un corps sur trois sera repêché le même jour, les deux autres, le lendemain aux alentours de 14 heures. «C’est entre 13 et 14 heures que nous avons été informés de ce qu’ils sont allés du côté du versant du barrage pour se baigner. Nous nous sommes précipités sur les lieux et c’est alors que nous avons réussi à repêcher des eaux le corps de Dadi, la dizaine à peine entamée. Elle était accompagnée de quatre autres enfants de sa tranche d’âge. Trois se sont noyés.

Les dépouilles de Amadou Jean et de Avoutang ont été repêchées le 18 juillet, aux environs de 11 heures du matin. Nous ne savons quoi dire lorsqu’un tel malheur frappe à ta porte», déclare un membre de la famille de Ngoma.

Les cinq enfants auraient quitté les domiciles de leurs parents vers 12 heures, le 17 juillet. Ainsi, Bada, Atiki, Dadi, Avoutang et Amadou Jean se rendent au cours d’eau jouxtant le barrage de Lagdo et tout se passe bien d’entrée de jeu. Mais vers 13 h, les rescapés Bada, Atiki alertent les parents, les informant que leurs camarades ont été engloutis par les eaux. La population se mobilise et s’organise pour le sauvetage.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Le corps de Dadi sans vie est remis à la famille. Les recherches se poursuivent jusqu’en fin de soirée. Les familles de Yonki Jacques et de Sali Ngoma espéraient tout de même revoir leurs enfants en vie. Les pêcheurs mobilisés pour la circonstance ne baisseront pas les bras. Le 18 juillet, aux environs de 11 heures, les corps de Avoutang et de Amadou Jean sont repêchés.

«Cela nous paraît miraculeux. Les pêcheurs et les plongeurs ont fouillé le cours d’eau pendant des heures, sans pour autant retrouvé les corps. Vers 11 heures le lendemain, les corps des deux malheureux enfants sont remontés à la surface des eaux », déclare Djouldé, un habitant de Lagdo. Informés de la situation, l’adjoint d’arrondissement et le commandant de brigade de la gendarmerie de Lagdo sont descendus sur les lieux. Une enquête a été immédiatement ouverte à la brigade de la gendarmerie territoriale de Lagdo, pour déterminer les circonstances de cette noyade.

Populaires cette semaine

To Top