Actu'Décalée

Trois armes saisies à yaoundé

balles-perdues-pistolet_armes-Yaoundé- Cameroun-États-Unis

Cinq présumés braqueurs interpellés à cet effet pour vol aggravé. Cinq jeunes gens sont tombés depuis le 10 mai dernier dans les filets de la division régionale de la police judiciaire du Centre (Drpj) à Yaoundé.

Accusés de vol aggravé et braquage à main armée, les cinq individus, dont l’âge varie entre 20 et 30 ans, ont été interpellés en possession de deux pistolets de fabrication artisanale et d’un revolver. Des munitions et des pinces monseigneur ont également été saisies par les policiers de la division régionale de la police judiciaire. Selon les enquêteurs, ces présumés malfrats sont accusés d’avoir perpétré une série de cambriolages dans deux entreprises de transformation de bois, dont une est située à Mfou et l’autre à Nsimalen dans le département de la Méfou-Afamba.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Le dernier braquage, à l’origine de leur arrestation, a été perpétré dans la nuit du 10 au 11 mai dernier à Nsimalen. Cette nuit-là, l’entreprise Scifo a été attaquée par les cinq individus, qui avaient réussi à ligoter les deux vigiles. Après avoir éventré le coffre-fort de l’entreprise, les malfrats se sont enfouis avec cinq millions de F.Cfa. L’enquête ouverte suite à la plainte déposée par le directeur de cette usine de transformation de bois avait permis d’interpeller les cinq individus.

C’est pendant leur exploitation que les enquêteurs ont établi un lien avec le cambriolage perpétré en avril, dans une autre usine de transformation de bois à Mfou. Entre avril 2014 et mai 2015, cette usine a été cambriolée trois fois. Les enquêteurs affirment que le directeur de cette usine dit avoir perdu 49 millions de F.Cfa au cours de ces trois braquages. Les présumés malfrats ont été déférés hier au parquet du tribunal militaire de Yaoundé. Ces jeunes gens disent ne rien savoir sur les faits qui leur sont reprochés. L’un des présumés malfrats a accusé un policier de la Drpj hier de lui avoir extorqué de l’argent.

Prince Nguimbous

Populaires cette semaine

To Top