Features

Tribunal: Paul Eric Kingué comparaîtra libre

Paul-Eric-Kingue-Tribunal

La Cour suprême a levé le mandat de détention provisoire de l’ex-maire de Njombe-Penja et a  demandé au Tribunal du Moungo de reprendre toutes les procédures. Paul Eric Kingué, l’ex-maire de  la commune de Njombé-Penja, dans le département du Moungo, région du Littoral a été porté en triomphe jeudi dernier par sa famille,  ses amis et connaissances à l’esplanade de la Cour suprême à Yaoundé.

Des cris et même des pleurs fusaient de partout, en signe de joie. « Notre maire légitime est enfin libéré. Dieu est grand ! La justice a été enfin rendue », a-t-on entendu dans la foule. C’était après que cette haute  juridiction a rendu son verdict dans le cadre du dossier relatif au détournement de deniers publics. Affaire pour laquelle Paul Eric Kingué a passé huit ans en prison. « La Cour suprême vient de dire le droit dans le cadre de cette affaire, parce qu’elle nous a suivis dans le mémoire ampliatif. C’était également la position du rapporteur et la même chose avec les réquisitions du ministère public. Ce qui veut dire que les deux procédures étaient entachées d’irrégularités criardes qui ne pouvaient en aucun cas être couvertes à un certain moment », a indiqué Me René Manfo, conseil de l’accusé.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Au cours de cette audience qui n’a duré que quelques minutes, la Cour suprême par la voix de  Mme Abomo, présidente de la collégialité de la Chambre pénale, après avoir reçu toutes les pièces certifiées par le conseil de l’accusé a cassé et annulé toutes les décisions rendues auparavant ainsi que les procédures qui ont suivi lesdites condamnations. En plus de ces décisions, elle a levé le mandat de détention provisoire de l’accusé et demandé aux juridictions inférieures, à savoir le Tribunal de grande instance du Moungo à Nkongsamba de reprendre toutes les procédures. « Paul Eric Kingué est libre même si les procédures vont reprendre à Nkongsamba devant le Tribunal de grande instance (TGI) autrement composé parce que le mandat de détention qui le gardait en prison a été levé. Il est désormais libre », a conclu Me René Manfo.

Pour sa libération, Me René Manfo rassure : « Nous allons nous rapprocher du greffe de la Cour suprême pour que la libération soit faite le plus rapidement possible. »

Sorèle GUEBEDIANG à BESSONG

Populaires cette semaine

To Top