Features

Tribunal Criminel Spécial: Yves Michel Fotso coupable du détournement de 69 milliards de FCFA

Tribunal-Yves-Michel-Fotso -epervier-camerou

Yves Michel Fotso était absent à l’audience du lundi 11 avril 2016, le Ministère Public a reclamé sa condamnation. Au cours de l’audience du 11 avril 2016, le parquet a requis qu’Yves Michel Fotso soit reconnu coupable du détournement de 32 milliards de FCFA dans la cadre du volet II des affaires qui l’accablent. La position du parquet reste attendue dans le cadre du volet I «qui a sommairement été évoqué dans des procédures disjointes et sur lequel doit se prononcer la collégialité «Moukoury» Ce qui ramènera le montant total à 69,629 682 milliards de FCFA», peut-on lire dans le Quotidien Emergence en kiosque ce lundi 11 avril 2016.

5,848 313 Milliards de FCFA logés à la Commercial Bank of Camroon (CBC), apprend-on, ont subi d’importantes ponctions au profit des tiers concernant la vente des 747-200 et 747-300. 2,157 milliards de FCFA ont été versés à une société (BETT) appartenant à Yves Michel Fotso. 634,999 941 autres millions de FCFA ont été versés à la même entreprise. Ladite société a par la suite versé la somme de 850,650 millions de FCFA à la société Fermencam du groupe Fotso, dans lequel il est par ailleurs administrateur possédant des parts.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Les 850 millions de FCFA sus-évoqués représentaient «la compensation relative à des compagnies aériennes internationales qui auraient dû être payées le 7 avril 2002, mais qui ont plutôt été payées le 7 avril 2003», nous dit le journal. Ensuite, le montant de 1,350 milliard de FCFA a été débité en faveur de Fermercam sans base contractuelle. Enfin, 270 millions de FCFA ont été retirés du compte de la CAMAIR pour l’affrètement d’un aéroport en direction de la Mecque, mais cette action avait été annulée. L’argent qui aurait dû retourner dans le compte de la CAMAIR s’est retrouvé lit-on, entre les mains d’un certain Alihou, en 2003.

Le journal nous apprend que les 50 milliards de FCFA concédés à la CAMIR relativement à la location et la cession des avions suscités en 2001 sont un leurre. D’après le Ministère Public, les avions en question étaient des possessions de la CAMAIR que l’on a voulu faire louer à la Compagnie aérienne Nationale. Si l’on en croit le témoignage du patron de la société écran GIA appartenant à Yves Michel Fotso, le financement de l’acquisition de ces avions a été fait par le Cameroun.

Géraldine IVAHA

Populaires cette semaine

To Top