Features

Tribunal Criminel Spécial: L’affaire Iya Mohammed renvoyée

Yaoundé-Sodecoton-Iya-Mohammed-tribunal-témoins-Fécafoot

Encore une fois, l’audience aura été brève. Quelque 30 minutes. Le temps pour l’accusation et la défense de communiquer chacune la liste de leurs témoins qu’on entendra au cours de ce procès. Côté accusation, l’on a présenté une liste de sept noms, que l’opinion publique ne connait pas vraiment. Pour la défense aussi…Excepté un nom très connu du monde médiatique et de l’opinion publique nationale.

Haman Mana, directeur de publication du quotidien à capitaux privés Le Jour, est l’un des quatre témoins de la liste présentée par Me Charles Tchoungang, avocat de Jérôme Minlend. Il est certes vrai qu’à l’audience de ce mercredi 10 septembre 2014 au Tribunal criminel spécial (Tcs) à Yaoundé, l’on n’a pas donné de précision sur le prénom du journaliste. Joint au téléphone au moment où nous allions sous presses hier, aux alentours de 18heures 30 minutes, le Dp de Le Jour ne se reconnaît pas dans cette affaire. « Entre Tibati et Ngaoundéré, on dénombre des milliers de Haman Mana», ironise-t-il en levant ipso facto l’équivoque.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

En rappel, selon les explications de Me Charles Tchoungang depuis le début de ce procès le 26 août 2014, son client n’a pas à se retrouver là. « Nous n’avons rien à faire dans cette histoire », ne cesse-t-il de clamer au tribunal et à la presse. L’ancien Bâtonnier de l’Ordre des avocats du Cameroun explique que son client avait déjà payé les 208 millions qui lui avaient été imputés par le Contrôle supérieur de l’Etat, et ceci bien avant l’ouverture de l’instruction. Il avait signifié cet état de choses en août dernier aux trois juges en charge de l’affaire. Et avait réitéré le souhait de son client de voir son nom retiré de l’affaire avant l’audience d’hier. Mais, la réponse du procureur de la République au cours de celle-ci est que cela revêt désormais du ressort administratif. C’est le ministre de la Justice, Garde des Sceaux, qui doit en effet prendre cette décision. Pour l’heure, le procès va continuer. La prochaine audience est prévue pour le 1er octobre 2014.

Pour mémoire, Iya Mohammed et six autres personnes sont poursuivis par la justice camerounaise pour détournement de deniers publics en coaction et complicité de détournement de deniers publics. L’ex-directeur général de la Sodecoton est principalement accusé d’avoir perçu indûment des avantages salariaux d’un montant de plus de 51 millions Fcfa ; d’avoir fait perdre à l’entreprise environ 6 milliards Fcfa en huiles végétales, tourteaux, et ristournes ; d’avoir soutenu des associations sportives du Septentrion à hauteur de 4,7 milliards Fcfa sans l’avis du conseil d’administration ; d’avoir également payé des prestations fictives pour 350 millions Fcfa (à Jérôme Minled en tant que commissaire aux comptes de la Sodecoton) ; et enfin, d’avoir payé une indemnité de 7 millions sans justification.

© Alain NOAH AWANA | Le Messager

Populaires cette semaine

To Top