Features

Transports : Arnaques des agents de la prévention routière

Police-Routiere-Cameroun

Les agents des syndicats en complicité avec les personnels des transports et des agents de la sécurité de l’Adamaoua se sont spécialisés depuis quelques jours dans l’extorsion des usagers de la route sous le prétexte de la prévention routière.

LA SITUATION QUI perdure depuis quelques mois suscite des grincements de dents chez les usagers de la route. Sur l’axe Ngaoundéré-Dang, les chauffeurs de taxi et les conducteurs de gros porteurs passent à la trappe. Cette pratique se déroule à ciel ouvert, au su et à la vue de tous les usagers de la route de la région de l’Adamaoua. A chaque point de contrôle des équipes mixtes de prévention routière constituées des agents de la délégation du transport, de la communauté urbaine de Ngaoundéré et éléments des forces de l’ordre, les conducteurs sont contraints de faire glisser quelques billets de banque pour continuer leur parcours.

« Chaque jour, nous sommes obligés de donner quelque chose à ces gens de sécurité routière lorsqu’ils nous interpellent.

Même lorsque vous avez tous les papiers exigés, la règle ici veut que vous leur glissiez 500f, 1000f pour ne pas avoir des ennuis » susurre un chauffeur de taxi. Pour les usagers de la route, la présence des équipes de prévention routière ne relève que d’une simple formalité d’usage, dont le but non avoué n’est autre que l’arnaque des chauffeurs sur la voie publique.

«Lorsque vous êtes interpellés, pas besoin de faire la gymnastique pour présenter vos pièces, car tout ce que ces agents veulent, c’est de l’argent. Moi, c’est mon premier tour matinal, je n’ai pas encore fait de recettes et je ne peux pas m’arrêter. A mon retour je vais leur donner quelque chose» lance un autre chauffeur qui vient de dribler un contrôle, à bord d’un taxi où le reporter de votre journal faisait partie des passagers. Que ce soit en plein coeur de la ville de N’Gaoundéré, sur les axes Ngaoundéré-Garoua et Ngaoundéré-Meiganga où les équipes de prévention routière sont déployées, ce business d’un autre genre s’est érigé en norme.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Et bienvenu à l’incivisme des conducteurs. Les surcharges, l’excès de vitesse avec leur corollaire d’accidents, endeuillant chaque semaine des familles n’émeuvent personne. Habitués à monnayer leur passage dans ces points de contrôle, les conducteurs ne sont plus inquiétés par quoi que ce soit. Selon une source bien introduite, proche des services de transports de la région, la plupart des chauffeurs de taxis n’ont pas de permis de conduire valide depuis l’entrée en vigueur début 2014 des permis informatisés.

« même sans permis de conduire, avec vos 500 Fcfa vous pouvez circuler en paix pourvu que vous leur donniez ce qu’ils vous demandent».

Cette thèse est d’autant plus confirmée à entendre Ishaga, un chauffeur de car de transport public, qui clame sur un ton hautain :« même sans permis de conduire, avec vos 500 Fcfa vous pouvez circuler en paix pourvu que vous leur donniez ce qu’ils vous demandent». Du côté de la délégation régionale des transports de l’Adamaoua, le patron des lieux, approché par nos soins, reconnait l’existence de ce réseau d’escroquerie qui fait des victimes tous les jours, mais qui n’est sans pas effet sur l’essor de l’incivisme des conducteurs sur les axes routiers.

«Je suis informé des 500 Fcfa et autres…, que certains agents extorquent aux usagers de la route. Je pense que la Conac est là et elle doit faire son travail», lâche le délégué qui, visiblement tente de se dédouaner. Alors qu’une autre source dans l’une des équipes de prévention nous révèle que le délégué, Oumarou Sanda Taparé tarde de prendre des mesures qui s’imposent pour chasser les brebis galeuses qui écument le secteur parce qu’il serait le commanditaire de cette escroquerie à visage découvert, dont le butin prendrait la direction des caisses noires de la délégation dont seul le patron détient le secret de l’usage qui en est fait.

© Aurore Plus : Abdouramane Ousmanou

Populaires cette semaine

To Top